Le blog du MiroirAuxEssences. "Depuis plus de 10 ans, ma vie est consacrée à mettre les Huiles essentielles sur le chemin de la connaissance".

Les garanties sur l'essence elle-même

1 commentaire


A la cueillette des plantes rigoureusement sélectionnées et à leur minutieuse distillation, ne suivent que les indispensables manipulations des arômes, qui sont, après simple filtration, directement stockés dans des cuves inaltérables et hermétiques entreposées dans une cave fraîche afin de leur éviter une oxydation et une polymérisation préjudiciables par l'air, la lumière ou la chaleur, se traduisant par une variation progressive des couleurs.

 

Huiles essentielles, remplissage





1 - L'EXTRACTION - QUELQUES EXEMPLES

Articles précédents en rapport :



La cueillette des plantes rigoureusement sélectionnées et à leur minutieuse distillation, ne suivent que les indispensables manipulations des arômes, qui sont, après simple filtration, directement stockés dans des cuves inaltérables et hermétiques entreposées dans une cave fraîche afin de leur éviter une oxydation et une polymérisation préjudiciables par l'air, la lumière ou la chaleur, se traduisant par une variation progressive des couleurs.

1 - L'EXTRACTION - EXEMPLES

La couleur des flacons

Conditionnez-les dans des flacons bleus et hermétiques qui ne sont pas un luxe mais une protection nécessaire, parfaite en l'absence de plastique ou de caoutchouc sur lesquels s'opère une micro-dissolution. La protection relative est nulle avec un verre blanc ; moyenne avec un verre jaune qui absorbe les U.V. (radiations entre 3000 et 5000 A) ; et excellente avec le verre bleu qui absorbe les rouges (radiations entre 5000 et 7000 A).

A - Elle doit être : 100% NATURELLE


Ce qui signifie non dénaturée avec :

- Des esters synthétiques de faibles prix, dits "parfums",
- Des agents émulsifs chimiques, hydrosoluble (monostéarate de sorbitanne polyoxyéthylène) ou liposoluble (monostéarate de sorbitanne),
- Ou des diluants d'origine pétrolique, à savoir des huiles minérales servant de base à certaines préparations, du white spirit se retrouvant quelquefois dans la térébenthine et même (cela s'est vu) de l'essence d'auto ou du kérozène dans la lavande !


Cette profonde altération les rend allergisantes, voire cancérigènes et leucémigènes, et perturbe leur absorption.



B - 100% PURE


C'est-à-dire :

- Exempte d'autres Huiles Essentielles similaires, à savoir, par exemple, du lavandin super, peu camphré, de moindre prix, dans de la lavande fine, déjà mélangée de par les plantations composites ; ou bien d'autres huiles Essentielles "passe-partout", comme la térébenthine par exemple, qui se retrouve trop souvent dans nombre d'essences dites "pures", mais à quel pourcentage ? et comme l'essence de cèdre ou de gurgum ; exempte également d'huiles grasses peu odorantes ou désodorisées (ricin, blanc de baleine, stéarate...) et bien sûr d'alcool qui l'alcalinise, ni d'autres additifs possibles.

 - Certaines essences rares ou rarissimes ne se trouvent que reconstituées : ainsi celles de Niaouli, de Rose et surtout de mélisse et de Verveine, ne pas accepter l'allongement ni la dilution, en mauvais jargon, celle se nomme "faire la sauce".

Du producteur à l'utilisateur, en passant par divers intermédiaires, les risques sont grands de trouver des essences trafiquées.

C - 100% TOTALE

C'est-à-dire :

 — Non amputée de certaines molécules actives et radiations électromagnétiques qu'elle émet et par là même, — non décolorée, donc dévitalisée, ni d'ailleurs recolorée artificiellement, "Tout l'arc-en-ciel se retrouve dans les essences, le bleu de la Camomille, le vert du Buis, le jaune du Romarin, l'orange de la Sarriette et le rouge du Thym de garrigue.

 — Non peroxydée, donc non suroxydée;

—Non déterpénée. Le fait de déterpéner une essence de Thym rouge va à l'encontre du but recherché puisqu'il ne la rend que plus agressive par augmentation relative du Thymol assez caustique et toxique ; celui de déterpéner une essence de lavande sauvage, compte tenu de sa richesse naturelle en esters comprise entre 50 et 70 % ne sert à rien, sinon à l'oxyder et à lui soustraire ses bio-catalyseurs terpénophyles.

 — Et non rectifiée.

 — De très haute qualité physico-chimique et biologique,

A connaître :

Leur haut potentiel énergétique, protonique (elles sont acides) et électronique (elles sont réductrices) joint à leur grande pureté électrolytique (elles sont hyper-résistives) ; leur teneur en certains phénols comme le carvacrol ou en esters aromatiques variés ; leur degré d'activité physiologique enfin correspondant à leur richesse en bio-catalyseurs (hormones végétales).

Une certification précise et complète du mode d'extraction des essences et de leur authenticité, pureté et intégralité est fondamentale pour éviter à leur utilisateur non seulement de n'en pas recevoir de bienfait mais encore et inversement de s'intoxiquer un peu plus.

Si vous êtes prescripteur et que vous lisez cet article, c'est à vous de rechercher et d'imposer les laboratoires fournissant des essences végétales aromatiques de qualité supérieure, qui puissent répondre rapidement et efficacement à ce qu'on attend d'elles, au lieu d'impliquer des échecs malheureusement trop fréquents.

Maintenant c'est à l'utilisateur, à vous qui les utilisez et les aimez, d'en demander leur authenticité là où vous l'achetez et de ne pas regarder au prix, leurs prix sont forcément élevés, mais normaux et justifiés.

Toujours avoir à l'esprit que c'est à la nature, et à elle seule, pour peu que l'on ne cherche pas à "la modifier" pour quelque motif que ce soit, que revient le privilège des forces de vie qui sont des forces de santé et de longévité et qui font des arômes nos meilleurs alliés.

Halte à la falsification

Restez extrêmement vigilants. N'existe-t-il pas des "maîtres-coupeurs" ?

Par oui-dires :

- En son temps, une maison de la Drôme s'est vue réexpédier des USA 20 tonnes de lavande falsifiée, et pourtant les acheteurs américains sont très bien conditionnés sur la "sauce" qu'on leur propose au point de refuser comme artificielles et douteuses de véritables Huiles Essentielles naturelles de plantes sauvages. Là, la falsification avait été poussée trop loin. Un laboratoire, surpris de la qualité d'une Huile Essentielle de graines de céleri et du prix demandé, a poussé les analyses des autres essences de céleri, garanties naturelles, qu'il achetait ; il s'est aperçu qu'elles étaient trafiquées à 80 %.

- Un autre laboratoire importe de l'essence de citron naturelle ; il s'avère qu'elle se trouve un jour trafiquée à 60%. 

Le producteur de confiance est hors de cause. L'enquête prouve que le fût remis à la douane, pour être plombé et expédié, passe dans les mains d'habiles trafiquants qui le percent, remplacent une partie du contenu par du Citral synthétique de moindre valeur et le rebouchent sans traces. 

- Un masseur-kinésithérapeute suisse de passage chez un fournisseur français, qui livre en haut de gamme des Huiles Essentielles supérieures mais non garanties pour usage médical, se plaignait d'être indisposé une 1/2 heure après les massages aux Huiles Essentielles (brûlures des mains, démangeaisons...) 

Un échantillon de Lavande officinale sauvage étant là, on lui fit pratiquer un massage avec et, une heure après, il déclarait surpris : "C'est la première fois que je n'éprouve aucun malaise". 

En conclusion : acheter en magasins spécialisés, avec certification de l'huile.


Les Huiles Essentielles sont très sujettes à être falsifiées par de l'alcool, des huiles fixes ou volatiles de moindre valeur (essence de térébenthine), certains esters de synthèse, de la cire, voire même par du savon animal et de la gélatine. L'alcool s'ajoute particulièrement aux huiles essentielles très fluides. Pour découvrir les moyens de ces manipulations, on prend un tube gradué ou un tube simple sur lequel on fait des marques, on remplit d'eau la partie qui est entre le fond du bue et le trait inférieur et d'huile volatile l'intervalle des 2 traits ; le haut du tube reste vide.


Alors on agite à plusieurs reprises et après quelques instants de repos, si l'huile contient de l’alcool, on trouve que le volume de l'eau a augmenté et que celui de l'huile a diminué. Dans le cas contraire, les volumes ne changent pas beaucoup.


Dans le cas où l'huile essentielle est plus pesante que l'eau, c'est celle-là que l'on met en premier lieu dans le tube et celle-ci la dernière. On peut également prendre 15g d'huile d'olive pure ou d'huile d'amande et on les mélange avec de l'essence suspectée ; si celle-ci contient de l'alcool, ce dernier corps se sépare immédiatement en surnageant.






Sources : familiales,  
 

1 commentaire :

  1. nessa
    01/12/2013 18:10:15

    ahhhh c'est grave ça j'espere que l'es HE bio que j'utilise ne sont pas concernées pas cette falcification!

    RépondreSupprimer

Votre guide de l'aromathérapie, des indications thérapeutiques et précautions d'usage. Blog sans but lucratif.