Le blog du MiroirAuxEssences. "Depuis plus de 10 ans, ma vie est consacrée à mettre les Huiles essentielles sur le chemin de la connaissance".

Chenopode anthelmintinque, Camphre, autres variétés ansérines ou chénopodes

Aucun commentaire

Toxique

Croît dans nos jardins. Variété de chénopode ambroisie (voir plus loin)*
Chenopode


Camphre

Choenopodium anthelminticum
Chenopodiacée


Synonyme : 

graine aux vers.

Parties utilisées : 

feuilles, semences, et surtout : huile essentielle de choenopodium obtenue par distillation à la vapeur d'eau des sommités fleuries et des graines.

 PRINCIPAUX CONSTITUANTS CONNUS :

- ascaridiol (40 à 80 %),
- chénopodine,
- cymène,
- sylvestrène,
- safrol,
- cinéol,
- carvone,
- camphre droit,
- acides gras volatils (butyrique …)

PROPRIÉTÉS :

- vermifuge

INDICATIONS :

- parasites intestinaux : ascaris, ankylostomes (également oxyures et anguillules ; très discrètement : taenia)

CONTRE-INDICATIONS :

- affections cardio-rénales, tuberculose, arthritisme, grossesse

MODE D'EMPLOI :

usage interne :

1 - essence (oetheroleum chenopodi anthelmentici) : en capsules gélatineuses dosées à 15 gouttes d'essence adultes : 3 capsules le matin à jeun (à prendre espacées d'heure en heure)

10-15 ans : 2 capsules
  6-10 ans : 1 capsule

donner, une heure plus tard, une purge de sulfate de magnésium et rester à la diète jusqu'à effet complet de la purgation

renouveler le traitement 15-20 jours plus tard.

2 - semences : une cuillerée à café, ou feuilles ; une cuillerée à soupe, par tasse d'eau bouillante. Infuser 10 minutes. Une tasse le matin à jeun, 3 jours de suite.

usage externe :

3 poignées de feuilles pour un litre d'eau. Bouillir 10 minutes. En compresses humides chaudes sur l'abdomen.



N.B. 

- L'essence de chénopodium est toxique, surtout chez les personnes à jeun. Aussi recommande-t-on un régime riche en glucides et pauvre en matières grasses pendant quelques jours avant le traitement. L'organisme devient ainsi plus résistant à la toxicité. 


TOXICITÉ :

- hypotenseur
- dépresseur cardiaque et de la respiration
- atteinte du système nerveux
- atteinte de l'ouïe, (surdité parfois définitive)
Signes d'intoxication : vertiges, accidents nerveux, troubles de l'ouïe, et de la vue.
(traitement : lavage d'estomac immédiat)

Doses maxima :

- 25 gouttes ou 0,50 gr en une fois
- 50 gouttes ou 1 gr par jour.

SPÉCIALITÉS :

- Oxyfuge Castel, Vermirène.


Autres variétés de chénopodes ou ansérines :


CHÉNOPODE BLANC (chenopodium album)

ou Ansérine sauvage.
Abondante en France.
Rafraîchissant, sédatif, anti-hémorroïdal.

CHÉNOPODE AMBROISIE (chenopodium ambrosioïdes)

ou Thé du Mexique, d'Espagne, thé des Jésuites.
Tonique, stomachique, indiqué dans les affections nerveuses.
Se prend en infusions.


CHÉNOPODE DE BON-HENRI

Commune en France, où on la mange parfois à la manière des épinards, d'où son nom : épinard sauvage.
Rafraîchissant et laxatif.

CHÉNOPODE DES JARDINS

Cultivée dans les jardins, est mangée sous le nom d'épinard rouge.

CHÉNOPODE A GRAPPE, CHÉNOPODE FÉTIDE ...


Les SALICORNES (corail de mer)
Salicornia fruticosa.
Chenopodiacées employées comme condiment confit au vinaigre.

La POIREE OU BETTE

Est une chenopodiacée.
On mange les côtes des feuilles de bette sous le nom de cardes.











Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Votre guide de l'aromathérapie, des indications thérapeutiques et précautions d'usage. Blog sans but lucratif.