Comme pour la plupart des sites Internet, j'utilise parfois des images ou des parties d'images que j'emprunte ailleurs. Je...

Common Law

/
0 Comments
Copyright, droits d'auteur, ce site est protégé.

Comme pour la plupart des sites Internet, j'utilise parfois des images ou des parties d'images que j'emprunte ailleurs. Je demande généralement l'autorisation à leurs auteurs sauf si je crois ou s'il est indiqué qu'elles sont libres de droit.





Fotolia. Je suis membre du site Fotolia et, à ce titre, je détiens les preuves d'achats.

Flick. En son temps, par l'intermédiaire de Blogorama (Blogspace), des photographies proviennent du site Flick.

Pixabay. L'MAE est inscrit sur le site Pixabay. Plus de 280 000 photos, images vectorisées et d'illustrations. Il met à disposition des images de qualité vraiment gratuites, le plus souvent fastidieuses à trouver, en raison des droits d'auteur ou du manque de qualité. Ces Photographies, de grande qualité, se trouvent dans le domaine public. Elles représentent une source pour des vecteurs, des dessins et des photos libres. "Pixabay assure que vous pouvez utiliser n'importe quelle image de Pixabay librement pour une utilisation personnelle ou commerciale sans attribution. Aussi utiliser ces images en ligne et dans le « monde réel »".

J'utilise aussi Wikipédia affichant les images en respectant les contraintes de licences demandées.

Design. Le design du Miroirauxessences, est la réalisation de Template Sora : Professional Blogger Template.


        Je vous remercie de bien vouloir prendre note de ce qui précède et vous souhaite à tous une excellente visite.
       Amicalement.
Bonne balade dans celui-ci

Malgré tous mes efforts, des erreurs peuvent être relevées sur ce blog.


Si vous constatez un lien sur une image qui a été oublié, ou, autre erreur, je vous remercie de m'en faire part le plus rapidement possible au moyen du formulaire contact.


Bien cordialement.
Le Webmaster du site



Aucun commentaire:

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.