Deux plantes de ce nom mais de familles différentes, dont l'une  ne nous veut pas toujours du bien,  citées dans les répertoires of...

Le lierre

/
1 Comments

Deux plantes de ce nom mais de familles différentes, dont l'une  ne nous veut pas toujours du bien,  citées dans les répertoires officiels des plantes. Le lierre commun et le lierre terrestre sont considérés comme possédant des propriétés médicinales ou pharmacopées.





1/ LIERRE COMMUN OU GRIMPANT

(Hedera Helix )

L. (Araliacées)






Les baies du lierre commun sont purgatives et ont parfois empoisonné mortellement des enfants. Se montrer très vigilants afin que ceux-ci ne portent pas des fruits inconnus à leur bouche ramassés dans la nature dont on ne connaît pas l'origine.


Baies de lierre


Jadis on employait l'écorce de lierre dans le traitement de la syphilis et des dartres.

Les gros lierres du Midi contiennent un suc résineux nommé Gomme ou résine de lierre qui n'est plus employée.

Propriétés


L'hérédine est vasoconstrictive, hémolysante.

Purgatives.

Plusieurs saponines dont la plus importante semble s'appeler l'hérédine, dédoublable en hédérigénine, arabinose et rhamnose.  ; c'est à sa présence que l'on attribue les phénomènes purgatifs et émétiques provoqués par la consommation de fruits de lierre.

Rhumatismales.
Les feuilles étaient employées en cataplasmes et dans le traitement des rhumatismes et des névralgies.

Drainantes. Une efficacité contre la cellulite. L'alcoolature en pommade ou en décoction, en compresses a des propriétés efficaces contre les capitons.

Bronchiques. Un véritable remède pour les bronches



2/ LIERRE TERRESTRE

(Rondote, Herbe de Saint Jean : Chamoecissus, Nepeta Glechoma Benth ; Glechoma hederacea )

L. (Labiées)

Lierre terrestre


L'odeur du lierre terrestre est faible d'une saveur légèrement balsamique. Il fait partie des espèces vulnéraires.

Il s'agit d'une petite plante rampante des bois, à feuilles opposées, pétiolées, formées de rénures, gaufrées, portant des poils sécréteurs et des poils tecteurs. Les fleurs violettes très pétiolées sont regroupées par trois ou quatre glomérules (*).

Il renferme de la marrubiine (substance amère extraite du marrube) (hétéroside) (**)

Propriétés

Antispasmodiques et béchiques. Utilisé en infusions. 











 Sources : Dorvault


(*) : Inflorescence dense, regroupement de petites fleurs

(**) Le marrube (Marrubium vulgare) est une plante amère de la famille des menthes qui pousse comme une mauvaise herbe en Europe, en Afrique en Inde et en Asie. . Le marrube est considéré calmer la  toux et soigner le rhume et les troubles respiratoires et problèmes pulmonaires. Il serait efficace aussi pour les problèmes menstruels. Il aurait été utilisé pour soigner l'hystérie.







Vous aimerez aussi

Show Comments: OR
      

1 commentaire:

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.