Un peu d'histoire Remarquons qu'à ce jour tout s'illumine, en cette période de fêtes de fin d'année, décembre est proche...

Le chocolat

/
0 Comments

Un peu d'histoire

Remarquons qu'à ce jour tout s'illumine, en cette période de fêtes de fin d'année, décembre est proche. Dotées d'une véritable intensité rituelle, celles-ci sont synonymes de tradition de vie, de paradis, symbolisées par la verdure du sapin de Noël. Tout est permis. Même le luxe, et si l'on y fait référence, les artisans chocolatiers aussi. Ils composent  pour elles, des confiseries savoureuses et raffinées qui répondent aux doux noms de chocolats. Mais si le chocolat est un aliment qui possède des vertus célèbres, il n'en demeure pas moins qu'il faut en connaître les règles de sa consommation.

Qu'est-ce que le chocolat ?


Il s'agit de sortes de pâtes solides dont la base essentielle est le cacao broyé, auquel on ajoute du sucre, des poudres végétales et minérales, des sels. Notons que ces additions ne sont plus pratiquées sauf dans quelques rares chocolats médicinaux.
Fèves de cacao

Le mot Chocolat vient d'un nom d'un breuvage mexicain dont le cacao faisant la base, nom formé lui-même de deux mots mexicains, choco, bruit, et late, eau.

C'est de l'Amérique méridionale et du Mexique que la connaissance du chocolat a été importée en Europe par les Espagnols, vers le milieu du XVIe siècle. Aussi est-ce en Espagne que d'abord le chocolat devint une denrée habituelle. Il passa en Italie, en Autriche, puis en France où il avait été introduit par le cardinal Alphonse-Louis DU PLESSIS, archevêque de Lyon, et enfin dans le reste de l'Europe.

Signalé dans de nombreux ouvrages pharmaceutiques des XVIII et XIXe siècles, il fut primitivement une forme pharmaceutique utilisée pour faire ingérer des médicaments et à ce titre préparé et vendu par les pharmaciens. Puis peu à peu il servit à la consommation des ménages.




Diététique


Il est bon de signaler l'intérêt du chocolat, en régime normal, dans les cas suivants :


- Anorexie à tous les âges et chez les convalescents ;
- Dysphagie sous toutes ses formes (angines, cancers, oesophagies) ;
- Travail intellectuel (propriétés stimulantes) ;
- Travail musculaire (en particulier dans l'alimentation des travailleurs, sportifs, etc..).


Un remarquable énergisant

Des tablettes de chocolat vitaminé entraient dans la raison des troupes en campagne, lors de la deuxième guerre mondiale.

- Il stimule l'appétit de l'enfant.

Restrictions


 Un chocolat moyen ayant comme composition :

 - eau 10 MS 90 = P 5 + L 25 + G 60 = 480 Calories = 2 000 K J,

il constitue un aliment très énergétique constitué de calories vides c'est-à-dire apportées par des lipides et des glucides purs.


L'abus du chocolat est déconseillé dans le régime des hépatiques et des obèses, en raison de sa teneur lipidique élevée et malgré le coefficient l'utilisation digestive du beurre de cacao (98 %).

Son taux glucidique en limite également l'usage chez les diabétiques,

Il est contre-indiqué chez le nourrisson, en raison de l'action excitante de la théobromine sur le système nerveux.

Maux de tête, coliques hépatiques, il peut, chez certaines personnes, présenter quelques inconvénients.




Pour les différentes qualités de chocolat, la loi fixe, comme suit, les proportions des constituants :


DÉNOMINATION    PÂTE DE CACAO   MAT. GRASSE MINIMUM  SUCRE MAXIMUM  DIVERS 

P.100 P.100 P.100
A cuire ou de ménage 35-43 18 65
A croquer min. 43 32 57
Fondant 48 32 52

Au lait
avec 16% de lait standard
25 26 50
Aux noisettes broyées ou aux amandes broyées min. 50 26 50
+ poudre de lait
+ noisettes


Chocolat blanc


Recette du chocolat blanc  en g
Sucre 3 000
Farine de riz 860
Fécule 250
Alcoolé de vanille 15
Beurre de cacao 250
Gomme arabique 125
Faire une pâte avec eau bouillante Q.S. et mettre en moules.



La fabrication du chocolat fera l'objet d'un prochain article.







Photographies : Pixabay


Vous aimerez aussi

Show Comments: OR
      

Aucun commentaire:

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.