Ses domaines d'application en dermatologie et cosmétologie en font une huile essentielle privilégiée dans le domaine de la beauté U...

Palmarosa, huile essentielle

/
0 Comments

Ses domaines d'application en dermatologie et cosmétologie en font une huile essentielle privilégiée dans le domaine de la beauté


Un problème d'aisselles malodorantes ? Des scientifiques ont peut-être trouvé la solution par Gentside Découverte

Utiliser l'huile essentielle de Palmarosa





Les indispensables : l'huile de palmarosa


Palmarosa


HUILE ESSENTIELLE DE PALMAROSA

Cymbopogon martinii

SES ATOUTS :

Elle représente un excellent déodorant : non seulement elle agit comme un antitranspirant naturel mais, grâce à son action antibactérienne et antifongique, elle empêche le développement des mauvaises odeurs et des mycoses.



- Utilisée en dermatologie : Elle traite certains problèmes de peau : mycoses, acné, eczéma, rides...
- Pour la masse capillaire : Elle lutte efficacement contre les pellicules.


APPLICATIONS PRATIQUES :  

Pour remplacer votre déodorant habituel : déposer 1 goutte d'huile essentielle de palmarosa sur chaque aisselle, juste après la douche. La fraîcheur perdure la journée entière, même l'été. 

Elle s'utilise également sur les pieds en cas de transpiration excessive.


Contre les pellicules : ajouter 1 goutte d'Huile Essentielle de palmarosa dans votre dose de shampoing et masser le cuir chevelu avant de rincer.


Pour les peaux matures : mélanger 50 ml d'huile végétale de rose musquée + 7 gouttes d'huile essentielle de palmarosa + 7 gouttes d'huile essentielle de bois de rose. Appliquer matin et soir sur une peau propre.



En cas d'acné : appliquer 1 goutte pure d'huile essentielle sur les boutons. A renouveler matin et soir.

 

Habitat :


Pour assainir l'air ambiant de la maison (en cas de maladie d'un proche) :
Déposer quelques gouttes d'huile essentielle de palmarosa dans votre diffuseur et le mettre en marche quelques minutes.




Vous aimerez aussi

Show Comments: OR
      

Aucun commentaire:

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.