Dans catégorie : Boissons, gourmandises au riz soufflé. Recette très décorative

Bonhomme chocolat au riz soufflé

/
0 Comments
Dans catégorie : Boissons, gourmandises au riz soufflé. Recette très décorative


Bonhomme de chocolat




NOMBRE DE PERSONNES

4
CUISSON

3 min
DIFFICULTE

OOOO
INGRÉDIENTS - congélation : 4 heuresCARACTÉRISTIQUES
> 50 cl de lait
> 5 jaunes d’œufs
> 130 g de sucre (ou mieux sirop Agave)
> 200 g chocolat noir
> 40 g de beurre de cacao
> 15 g de riz soufflé au chocolat
__________________________________
Convivial/Familial/rafraîchissant/non alcoolisé







PRÉPARATION 35 minVARIANTE

Préparation de la crème glacée :



Dans une casserole, faire bouillir le lait.
Dans un récipient, mélanger les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu'au blanchiment du mélange.
Verser le lait sur les œufs et mélanger. Remettre le mélange dans la casserole et cuire à feux doux, jusqu'à ce qu'une fine pellicule se forme sur le dessus.
Passer cette crème au chinois (passoire très fine) puis remuer pour faire refroidir. Verser ensuite dans une sorbetière et turbiner.
Tapisser l'intérieur d'un moule à cake avec du film alimentaire et verser la préparation turbinée dans le moule puis le placer au congélateur.
Après 4 heures de congélation, sortir la glace et la détailler en rectangles façon esquimau et planter des bâtons à sucette à l'intérieur.

Préparation du glaçage :


Verser le riz soufflé dans une assiette.
Faire fondre le chocolat noir avec le beurre de cacao. Mélanger doucement, éteindre le feu, laisser refroidir.
Tremper les esquimaux dans le glaçage à peine refroidi (35° environ) puis sur le riz soufflé en tournant l'esquimau de tous les côtés.

Avant de les déguster, replacer les esquimaux au congélateur 15 min pour figer le glaçage.









Vous pouvez réussir cette recette sans sorbetière en plaçant la crème directement au congélateur. Elle sera simplement moins onctueuse.
S'il vous manque du temps pour préparer un glaçage, saupoudrez les esquimaux de noisettes concassées ou de billes de chocolat multicolores.












































Vous aimerez aussi

Show Comments: OR
      

Aucun commentaire:

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.