Un excellent antibiotique L'essence de Satureja montana. Fongicide, antivirale, antibactérienne. Dans d'anciennes études,  les a...

Sarriette des montagnes

/
0 Comments

Un excellent antibiotique

L'essence de Satureja montana. Fongicide, antivirale, antibactérienne. Dans d'anciennes études,  les auteurs (Sarriette)  ont publié une remarquable étude sur les propriétés antibactériennes et antifongiques (contre les mycoses) de l'essence de Satureia montana. Ils l'ont comparée aux propriétés d'autres essences de labiées couramment employées en thérapeutique. Ils mettent en exergue la nette supériorité du pouvoir anti-microbien de l'huile essentielle de sarriette sur les autres essences testées (Thymus vulgaris L., Rosmarinus officinalis L., Lavandula vera DC, Lavandula latifolia Vill. et Lavandin).
Sarriette


LA SARRIETTE
CE MERVEILLEUX ANTIBIOTIQUE



 Cet article concerné pourrait s'intituler : "Peut-on se passer d'antibiotiques ?". Dans certains milieux médicaux, on sait depuis longtemps qu'on a découvert des antibiotiques puissants dans environ 1 200 espèces de végétaux et dans de nombreuses plantes aromatiques comme dans certains légumes (ail, oignon par exemple). Parmi les essences aromatiques douées de propriétés antibactériennes bien connues, figurent le thym, la lavande, le romarin,... presque toutes.



Quelques extraits de l'article

L'essence de sarriette ignorée des pharmaciens. Bon nombre de préparations antiseptiques sont à base d'essence de labiées dont les propriétés anti microbiennes ont été démontrées. Cependant, l'essence de Satureja montana n'entre jamais dans la composition de spécialités pharmaceutiques. Cette espèce méditerranéenne montagnarde couvre de vastes espaces dans le Sud et Sud-Est de la France. Elle se développe aussi bien dans les champs de thym que dans les champs de lavande.


Thym, lavande, et romarin privilégiés. Le catalogue de spécialités pharmaceutiques montre que parmi les essences de labiées, celles de thym et de lavande sont de beaucoup les plus utilisées. Ces essences ont donc été choisies, ainsi que l'essence de romarin, pour comparer leurs effets par rapport à l'essence de sarriette. Ici, les auteurs précisent que pour être dans les conditions normales d'approvisionnement, ils ont utilisé des essences vendues dans le commerce. Lesquelles natures des essences utilisées sont ignorées car, comme on le sait, nombre d'essences vendues dans le commerce n'ont pas la qualité souhaitable.


Étude de l'efficacité des essences sur des germes. Les diverses essences étudiées l'ont été à propos de 14 germes microbiens issus de pus d'abcès, d'anthrax, dentaires, de prélèvements d'entérocolite, de lymphangite, de cystite... Elles ont également été testées à propos de 11 champignons (mycoses) par exemple diverses variétés de candida, de tricophyton, d'aspergillus...


Conclusion des auteurs


Efficacité démontrée de la sarriette. La comparaison de l'activité anti microbienne de ces essences commerciales de Labiées sous-frutescentes méditerranéennes montre que l'huile essentielle de sarriette des montagnes agit à des concentrations de 2 à 20 fois plus faibles que les essences de lavande vraie, d'aspic, de lavandin et de romarin. Quant à l'essence de thym testée, son action est d'une façon générale de 2 à 8 fois moins importante que celle de sarriette. Cependant, pour quelques germes, elle égale celle de Satureja montana.


L'essence de thym. Il est à remarquer que l' essence commerciale de thym, bien que conforme à la Pharmacopée française, ne correspond pas exactement à l'un des 6 chémotypes (types chimiques) définis par nombre de spécialistes. Il est alors logique de considérer que l'action de ces divers types d'essence soit différente et puisse se rapprocher de celle de sarriette par la composition plus riche de certaines en carvacrol. En effet, il a été constaté, pour l'essence de sarriette, des variations d'activité en fonction du taux de ses constituants au cours du cycle végétatif de la plante.

Action anti microbienne et antifongique de l'huile essentielle de Satureja montana L. 

Cette action antifongique et antimicrobienne est très nettement supérieure à celle des essences de Labiées couramment utilisées en thérapeutique. Cette espèce de "simple" méditerranéenne jusqu'à présent délaissée va tout simplement renaître en étant utilisée dans l'industrie pharmaceutique, car sa culture est en train d'être promue en vue de cette utilisation.

De l'avis d'éminents hygiénistes, cette étude est remarquable. Elle rend compte que l'aromathérapie s'appuie constamment sur des preuves scientifiques plus poussées. On ne peut s'empêcher de penser que nous sommes encore loin d'avoir tout prouvé "scientifiquement", mais que le médecin sera bien inspiré, en attendant mieux, de tenir compte des enseignements empiriques du passé, et d'utiliser - pour soigner ses malades - les traitements connus pour être efficaces, même si nous ne savons pas encore pourquoi.

(1) Extrait de : "Place de l'essence de Satureia montana L. (Labiées) dans l'arsenal thérapeutique" par J. Pellecuer, J. Allegrini, M. Simeon de Buochberg, J. Passet dans "Plantes médicinales et phytothérapie". Pr Privat, laboratoire de botanique et cryptogamie. Faculté de pharmacie Montpellier.


__________________________

ÉTUDE

de la SARRIETTE DES MONTAGNES


  Satureja montana.
Labiée

               

SYNONYMES :

Pébré d'aï (poivre d'âne) des Provençaux, Satureia des Latins, herbe de Saint Julien.

A joui d'un très grand prestige dans l'Antiquité. Entre toujours dans la composition de diverses liqueurs digestives et de certains vulnéraires (alcoolat vulnéraire).

Arme fatale contre les infections intestinales, l'huile essentielle de sarriette vivace, ou Satureja montana (o.p. plante fleurie s.b. carvacrol), a une action dite "à large spectre", ce qui signifie qu'elle agit sur de nombreux microbes, principalement Escherichia coli, responsable de la plupart des cystites. On prend deux gouttes, cinq fois par jour, sur un tout petit morceau de sucre, en complément du traitement médical classique.

La sarriette est également immunostimulante, et anti-fatigue et lutte contre toutes les infections qu'elles soient d'ordre respiratoire, gynécologique ou intestinal.

Elle est également efficace pour prévenir certaines maladies tropicales (paludisme, amibiase...).

PRÉCAUTIONS PARTICULIÈRES :

- Ne pas dépasser les doses prescrites
- et ne pas appliquer sur la peau ou les muqueuses car elle peut être irritante pour les peaux sensibles. - Utilisez-la toujours diluée.
- Déconseillée aux femmes enceintes.

PARTIES UTILISEES :

Plante, sommités fleuries, essence.

Utilisée en cuisine pour ses vertus aromatiques et anti-toxiques (serait un des meilleurs correctifs des gibiers faisandés). On l'emploiera constamment dans les crudités, les plats cuisinés (féculents), dans les sauces tomates (avec la sauge).

L'essence est obtenue par distillation. Elle contient du carvacrol : jusqu'à 30-40 %, du cymène : 20 à 25 %, des terpènes : 40 à 50 %.

PROPRIÉTÉS :

usage interne :

- digestif
- stimulant (de l'intellect surtout et des cortico-surrénales)
- aphrodisiaque
- antispasmodique
- carminatif
- antiseptique, antiputride
- vermifuge
- expectorant

- tonifiante, elle est indiquée en cas de fatigue persistante.

Dans ce cas :

 => Diluer 2 gouttes d'huile essentielle de sarriette des montagnes dans 1 cuillère à soupe d'huile végétale, et massez le plexus solaire.


usage externe :

- cicatrisant, résolutif

INDICATIONS :

usage interne :

- digestions pénibles, atonie gastrique


 => En cas d'indigestion ou de digestion difficile :

 =>  Diluer 10 gouttes d'huile essentielle de sarriette + 10 gouttes d'huile essentielle de citron.

 => Absorber 1 goutte de ce mélange sur un comprimé neutre ou un petit morceau de sucre, après le repas.


- asthénie intellectuelle et sexuelle
- douleurs gastriques nerveuses
- spasmes intestinaux
- en Allemagne : diarrhées de toutes natures
- asthme, bronchites

usage externe :

- plaies
- piqûres d'insectes
- surdité
- mycoses :

=> En cas de mycose d'un ongle, mélanger 1 goutte d'huile essentielle de sarriette + 1 goutte d'huile essentielle de bois de rose. Appliquez sur l'ongle et appliquez un coton à maintenir en place toute la nuit. A renouveler chaque soir.


MODE D'EMPLOI :

usage interne :

- infusion : sommités fleuries : 5 gr pour une tasse d'eau bouillante. Infuser 10 minutes. 3 tasses par jour, avant ou après les repas.

- essence : 5 gouttes sur un morceau de sucre, 2 à 3 fois par jour, à la fin des repas.


usage externe :

- infusion de la plante : 25 à 30 gr pour 1 litre d'eau.
En lotions, compresses (plaies).
- contre la surdité :

 => 3 à 4 gouttes de suc de sarriette dans l'oreille, 3 fois par jour dont une au coucher.

SANTÉ :

Applications pratiques

 => En prévention dans un pays tropical : prenez 2 gouttes d'huile essentielle de sarriette des montagnes dans 1 petite cuillère à café de miel avant chaque repas. Idéal en cas de digestion lente également.



N.B.

Autrefois, la décoction de sarriette dans du vin était un des collutoires utilisés en cas d'ulcérations de la bouche ou de la gorge. Les névralgies dentaires relevaient de frictions pratiquées sur la dent cariée avec de l'essence dont on introduisait également une goutte dans l'oreille.


SPÉCIALITÉ : 

Bains - algues et essences.


MAISON : 

Pour renforcer l'action désinfectante de votre savon liquide : ajoutez 30 gouttes d'huile essentielle de sarriette des montagnes + 30 gouttes d'huile essentielle de pamplemousse dans votre flacon (100ml).








Vous aimerez aussi

Show Comments: OR
      

Aucun commentaire:

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.