Dans l'article précédent nous savions que les procédés d'extraction des arômes et des parfums qui sont en usage de nos jours, étai...

Les garanties sur l'extraction, procédés

/
0 Comments
Dans l'article précédent nous savions que les procédés d'extraction des arômes et des parfums qui sont en usage de nos jours, étaient de plusieurs sortes permettant la concentration de Matières Premières Aromatiques diversifiées, la distillation, le bon choix de l'alambic, la conduite de la chauffe, le choix de l'eau, et la pyrogénation.


Pour mieux comprendre ces procédés, il est nécessaire maintenant d'aborder l'expression, l'incision, les procédés d'enfleurage et d'épuisement

Pamplemousse (C) Fotolia !





1 - LES GARANTIES SUR L'EXTRACTION

A - Articles précédents en rapport :


  1. Huiles Essentielles, recherche de la qualité
  2. Les garanties sur la plante, Espèce botanique certifiée.
  3. Les garanties sur la plante, Race chimique définie.
  4. Les garanties sur l'extraction



B - L'expression : En quoi consiste-t-elle ? L'extraction par expression, la manière de procéder est d'absorber avec une éponge les essences libérées par le râpage des zestes d'agrumes (citron, mandarine, pamplemousse...) Cette méthode d'extraction à froid, sans eau ni solvant, préserve des essences très fragiles de toute oxydation ou presque.

C - L'incision des écorces d’arbres provoque l'exsudation et l'écoulement des RÉSINES (pin...) ou des BAUMES oléorésineux (Benjoin...).


D) - Le procédé par Enfleurage
est appliqué généralement aux fleurs qui sont mises en contact avec des huiles ou des graisses absorbantes non hydrogénées. Les POMMADES ainsi préparées sont employées telles quelles, dans la fabrication des cosmétiques, soit épuisées par l'alcool, ce qui donne les extraits aux fleurs concentrables en Huiles Essentielles.
Les LIPOSOLS aromatiques s'obtiennent par macération huileuse prolongée (quelques semaines), à froid et à l'abri de l'air et de la lumière ; le Millepertuis donne "l'Huile Rouge", l'origan "l'Huile Verte", etc...

Les conditions sont les mêmes pour la fabrication des vinaigres aromatiques.

E) - Le procédé par Épuisement  : QU'IL FAUT PROSCRIRE se divise en deux catégories :

  1. la première qui s'apparente à l'enfleurage mais à chaud est une digestion ou macération ;
  2. la seconde est une extraction ARTIFICIELLE aux solvants neutres (?) volatiles (éther de pétrole et benzène surtout, etc...), par laquelle s'obtiennent des CONCRÉTÉS de fleurs et de feuilles et des résinoïdes d'écorce et autres, donnant par épuisement à l'alcool éthylique des ABSOLUES.

Cette technique, qui envahit tous les pays producteurs du monde, ou presque, s'utilise non seulement pour les fleurs (rose, jasmin, cassie, oranger, lavande, sauge sclarée, verveine, géranium...) mais encore pour le genévrier et le pin.
Ce procédé est DANGEREUX aussi bien pour les ouvriers manipulant ces solvants inflammables et toxiques (asthénies, anémies, lésions organiques graves...) que pour l'utilisateur des essences ainsi obtenues.

Ne retrouve-t-on pas de 2 à 6 % de solvants résiduaires dans les concrètes, voire 25% comme cela s'est produit ! et donc autant de p.p.m.(*) dans les essences ! par ailleurs plus oxydées et qui n'ont d'ailleurs pas droit à cette appellation puisque, hormis la cellulose, tout a été extrait.







(*) p.p.m. : définition de PPM Unité de proportion = part-par-million




Sources : familiales,
Photographies : Flickr - par l'intermédiaire du Site Blogorama



 










Vous aimerez aussi

Show Comments: OR
      

Aucun commentaire:

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.