L'odeur Cette lotion est très rafraîchissante et odorante. De plus, elle tient  

Lotion de Guerlain

/
0 Comments

L'odeur

Cette lotion est très rafraîchissante et odorante. De plus, elle tient

 






 Dermatologie et cosmétique : elle se montre efficace contre les taches de rousseur.


Eau cosmétique de Guerlain

(BREVET EXPIRE)

Voici le secret de sa composition.


Eau distillée de laurier-cerise et de pêcher 10 000 g
Teinture de benjoin 5 -
Extrait de Saturne 25 -
Alcool (mêlé à la teinture) 160 g



Eau distillée de laurier-cerise






Feuilles récemment cueillies de laurier-cerise 1 000 g
Eau ordinaire 4 000 g




Préparation :


. Inciser les feuilles, les placer dans un mortier en marbre et les distiller avec l'eau en utilisant un alambic dont le tube devra plonger dans un récipient contenant une petite quantité d'eau pour éviter la perte d'acide. Distiller jusqu'à ce qu'on ait obtenu 1 000 de produit. Agiter pour  dissoudre l'essence dans l'eau ; filtrer avec un papier mouillé pour séparer l'excès d'essence.
. Cet hydrolat doit être préparé de mai à septembre. L'écrasement des feuilles, leur mélange avec trois fois, au moins, leur poids d'eau, et la distillation à la vapeur, conduite d'abord lentement jusqu'à 60°, concourent à donner le maximum d'acide et d'huile.



Conseils de préparation :


 -  il est préférable de hacher les feuilles ;
- il est nécessaire d'amener lentement l'eau à la température de l'ébullition et de procéder doucement  à la distillation de façon que le liquide tombe goutte à goutte ;
- à noter que la macération est inutile ;
- qu'il faut privilégier les feuilles de l'année aux anciennes même fraîches, elles donnent plus d'acide.



Cette eau varie selon l'époque à laquelle on la prépare. (Voir ici le laurier-cerise). L'eau distillée de laurier-cerise doit être répartie entièrement dans des flacons remplis et bouchés. Elle sera à conserver dans un endroit frais et à l'abri de la lumière.







Vous aimerez aussi

Show Comments: OR
      

Aucun commentaire:

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.