Les atteintes articulaires sont liées à l'âge, mais aussi au mode de vie ; c'est la raison pour laquelle on en souffre de plus ...

Plantes et douleurs

/
0 Comments

Les atteintes articulaires sont liées à l'âge, mais aussi au mode de vie ; c'est la raison pour laquelle on en souffre de plus en plus jeune. La phytothérapie intervient avec succès dans le soulagement des crises et dans la gestion longue durée des manifestations douloureuses. Elle représente une alternative très intéressante pour celles et ceux qui décident de ne pas opter pour les anti-inflammatoires de synthèse car ils ne les supportent pas

Plantes et douleurs




Quelles sont les origines des douleurs articulaires ?

La douleur passagère peut être d'origine traumatique (foulure, tendinite).
Les douleurs récurrentes et chroniques sont généralement liées à une maladie rhumatismale.
Si l'origine de la maladie est inflammatoire ou infectieuse, il s'agit d'arthrite. La goutte, d'origine métabolique, est due à un dépôt d'acide urique. L'affection la plus courante, l'arthrose, est liée à une dégénérescence du cartilage.
Seul un médecin est en mesure de diagnostiquer la maladie articulaire et d'en évaluer la gravité.
Plantes antidouleurs étudiées : Reine des près, Harpagophytum, Cassis feuille, Bambou, Ortie, Grande camomille.


  REINE DES PRÈS

Spirea ulmaria L.

(Filipendula ulmaria (L.) Maxim.)

 Partie utilisée : la sommité fleurie


L'aspirine végétale"
Grande plante, abondante dans les prairies humides, la Reine des Près porte le nom savant de Spirée, d'où est tiré le mot "aspirine". Ses fleurs au parfum délicieux contiennent des dérivés salicylés, à l'origine de ses propriétés anti-douleurs.

De nombreux bénéfices

La Reine des près est traditionnellement conseillée pour favoriser l'apaisement des sensations douloureuses telles que les maux de tête, les maux de dents et les manifestations articulaires mineures, en particulier celles d'origine inflammatoire.
La Reine des Près possède en outre des propriétés fébrifuges qui la rendent intéressante dans les états grippaux avec fièvre et douleurs.
Contrairement à certains antalgiques de synthèse, souvent responsables d'effets indésirables au niveau digestif, la plante est parfaitement tolérée par l'organisme.

Pour un soulagement efficace
Conseil d'utilisation : en général 1 gélule matin et soir, avec un verre d'eau.
Réservé à l'adulte. Déconseillé chez la femme enceinte et allaitante et en cas d'allergie aux salicylés.

HARPAGOPHYTUM
  

Harpagophytum procumbens D.C.

Partie utilisée : la racine secondaire

   La découverte du XXe siècle

Cette plante, appelée "griffe du diable", vit en plein désert sud-africain. Elle n'a livré que récemment le secret de ses propriétés thérapeutiques. C'est en 1989 que l'Harpagophytum a été inscrit à la Pharmacopée française.
A utiliser pour les articulations
Les actifs majeurs sont des iridoïdes (harpagoside, harpagide, procumbine), reconnus pour leur puissante activité anti-inflammatoire. Des études cliniques étendues ont prouvé l'efficacité de l'Harpagophytum dans le soulagement des manifestations articulaires douloureuses, d'origine rhumatismale (arthrose) ou traumatique (tendinites, foulures).
Traitement de fond
Conseil d'utilisation : en général 1 gélule matin et soir, avec un verre d'eau., de préférence au cours du repas.
En période de crise : 6 gélules par jour les dix premiers jours, puis 2 gélules par jour.
Réservé à l'adulte. Déconseillé pendant la grossesse et l'allaitement.

  CASSIS FEUILLES

Ribes nigrum L.

Partie utilisée : la feuille



Des actifs récemment révélés
A côté du fruit dont les effets favorables sont connus depuis longtemps, sur la circulation, la feuille de Cassis a prouvé son intérêt dans le domaine des manifestations articulaires douloureuses, depuis les études pharmacologiques menées dans les années 1990.

Propriétés : anti-inflammatoires
La richesse en polyphénols des feuilles et des bourgeons du Cassis est à sans doute à l'origine de ses propriétés anti-inflammatoires et anti-rhumatismales. L'extrait concentré de feuilles de Cassis aide à restaurer la souplesse et le bon fonctionnement des articulations.

Entretenir sa mobilité
Dans le cadre d'une cure d'entretien.
Conseil d'utilisation : en général 1 gélule matin et soir, avec un verre d'eau.
Réservé à l'adulte.


Bambou

   BAMBOU

Bambusa arundinacea L.

Partie utilisée : les jeunes pousses

Un végétal plein de minéral
La famille des Bambous compte plus de 1 300 espèces.
Le Bambou, épineux, variété que l'on utilise à des fins médicinales, se distingue par une exceptionnelle teneur en matières minérales. L'exsudat extrait des jeunes pousses constitue une véritable source naturelle de silice.

Un apport bienfaisant
La silice participe à la solidité de la trame osseuse. L'apport minéral a également pour effet d'augmenter la résistance du tissu conjonctif, ce qui aide à prévenir la dégénérescence du cartilage, caractéristique de l'arthrose. L'extrait de Bambou contribue ainsi au confort des articulations.

Soins des tissus osseux et cartilagineux
Dans le cadre d'une cure d'entretien.
Conseil d'utilisation : en général 1 gélule matin et soir, avec un verre d'eau.
Réservé à l'adulte.



                            
ORTIE

Urtica dioica L.

Partie utilisée : La feuille


Des qualités non négligeables
Tout jardinier ou promeneur champêtre garde le souvenir cuisant d'une rencontre inopinée avec des feuilles d'Ortie !
Leur pouvoir urticant disparaît toutefois par simple lavage à l'eau. On peut alors les consommer en potage ou mettre à profit leurs nombreuses propriétés médicinales.



Apaisante et minéralisante
L'extrait de feuille d'Ortie est par tradition utilisé pour son effet apaisant sur les articulations douloureuses, en cas de goutte, mais aussi de tendinite et de foulure. De surcroît, sa richesse en sels minéraux (calcium, potassium, silicium, fer, magnésium) se révèle précieuse pour la bonne santé des os et des cartilages.

Confort articulaire

Conseil d'utilisation : en général 1 gélule matin et soir, avec un verre d'eau.
Réservé l'adulte

Camomille

GRANDE CAMOMILLE

Chrysanthemium parthenium (L.) Bernh.

Partie utilisée : le capitule


Activité anti-douleur
Espèce différente de la petite Camomille (utilisée pour blondir les cheveux) et de la Camomille romaine (conseillée en bains d'yeux), la Grande Camomille intéresse par ses actifs, en particulier le parthénolide présent dans les capitules floraux.

Contre la migraine et les règles douloureuses
L'action apaisante de la grande Camomille sur les contractions des vaisseaux sanguins expliquerait son succès dans le soulagement des maux de tête et des douleurs menstruelles.
La plante est bien tolérée par l'organisme.

A utiliser en prévention
Des études cliniques, conduites sur plusieurs mois, ont mis en évidence l'effet positif de la cure de Grande Camomille sur la fréquence et l'intensité des crises migraineuses.
Conseil d'utilisation : en général 1 gélule matin et soir, avec un verre d'eau.
Réservé à l'adulte. Contre-indiqué pendant la grossesse.




Les associations conseillées



- Manifestations aiguës


- Tendinites, foulures, goutte :

Harpagophytum + Ortie feuille


- Crises d'origine rhumatismale :

Harpagophytum + Reine-des-prés

- Manifestations chroniques 

- Avec déminéralisation :

Harpagophytum + Bambou ou Ortie


- Avec atteinte du cartilage :


Cassis + Bambou ou Ortie.




Si les troubles persistent, il est indispensable de consulter le médecin.



Vous trouverez ces gélules ou poudres de plantes en Pharmacies et Parapharmacies. Il vous est possible d'alterner ces traitements aux gélules avec celui des huiles essentielles (si elles existent) des plantes indiquées pour calmer les douleurs. Vous les utiliserez alors en applications le long de la colonne vertébrale. Ou bien encore vous les consommerez, pour certaines, sous forme d'infusions.

@ Photographies prises sur Internet. Contact.


Sources :
- Phytothérapie : Plantes & Médecines Pierre Fabre
(C) Photographies : Wikipédia avec sources indiquées + Fotolia







Vous aimerez aussi

Show Comments: OR
      

Aucun commentaire:

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.