Que penser de ces médecines alternatives qui sont en vogue ? La phytothérapie ou médecine par les plantes est la méthode la plus employé...

Naturopathie : cette science est-elle valable ?

/
3 Comments

Que penser de ces médecines alternatives qui sont en vogue ?

La phytothérapie ou médecine par les plantes est la méthode la plus employée de par le monde. D'autres thérapeutiques marchent y compris auprès des médecins traditionnels, réflexothérapie, sophrologie, médecine chinoise, ostéopathie, acupuncture, mais qu'en est-il d'une autre, la plus importante des médecines en matière d'alimentation ?


Naturopathie ou Allopathie, laquelle des deux choisir ?

Agriculture et produits naturels  




Qu’est-ce que la vraie naturopathie, ce barbarisme(*) ?


Un vrai naturopathe vous dira que la Naturopathie est une science :  Celle de conquérir une santé naturelle au moyen d’agents biologiques. Sa doctrine est basée sur l’obéissance aux Lois de la nature envers lesquelles, estime-il, nous devons nous conformer.

Toujours selon le vrai naturopathe, la Naturopathie aide l’humain à
supprimer la cause profonde de sa mauvaise santé et de ses maladies due, selon lui, à la méconnaissance des principes de respect des Lois fondamentales de la nature. Ce code de la vie est leur code de déontologie, celui que l’humain transgresseur sait si souvent placer de côté.


Nous devons la naissance de la naturopathie au Grec Hippocrate, lui-même (460-370 av. J.-C) et, à l’heure actuelle, cette science est officielle et libre dans la plupart des pays du monde. En 1997, le Parlement Européen avait voté la reconnaissance officielle de la Naturopathie dans tous les pays de l’Union Européenne (UE), sauf pour la France et l’Italie qui avaient voté contre cette reconnaissance.

Certains diront qu’avec cette sanction, la France et l’Italie ont favorisé les grands trusts pharmaceutiques au mépris du droit de ceux qui préféraient se soigner autrement. D’autres que tout un chacun a le droit de choisir son mode thérapeutique et qu'une entrave en la matière pourrait amener une certaine injustice sociale.


La Naturopathie vise à corriger l’alimentation pathogène et dénaturée de notre mode de vie actuel. Les saturations de messages du gouvernement prouvent combien sont anti biologiques et nocives nos consommations : (alcool, tabac, drogues en tous genres, abus de médicaments etc. ) alors que les personnes désireuses de retrouver leur santé au moyen de procédés naturels corrects sont de plus en plus nombreuses.


Toujours selon le vrai naturopathe, la naturopathie désintoxique et revitalise.


Son action curative est indirecte et la conséquence de son action se décline comme hygiénique et revitalisante, profonde et durable si elle est appliquée régulièrement et préventivement. Les maladies sont, dans la plupart des cas la conséquence d’intoxications et de dévitalisation. Elles ne sont que des réactions d’autodéfense de l’organisme qui se manifestent avec la survenue de maladies aiguës ou chroniques, de maladies de défaillance et de décompensation.

Le vrai naturopathe parle aussi de l’humorisme. Ce concept (science des liquides humoraux physiologiques) s’appuie sur la recherche de vitalité qui est l’autre aspect fondamental de la Naturopathie. C’est une philosophie de la vie qui enseigne que l’être est une force vitale et intelligente qui s’auto-restaure, s’auto-répare, s’auto-régénère donc susceptible de se montrer auto-guérisseuse toutes les fois que nous ne l'entravons pas avec de faux aliments, tous plus ou moins toxiques, altérant le système neurovégétatif.

Le vrai naturopathe pense que toutes nos maladies non accidentelles sont la conséquence de nos distorsions mentales, qui ont induit un terrain organique qui s’intoxique avec les poisons de notre vie et de notre alimentation. La finalité de la vraie naturopathie est d’aider le malade ou en prévention le bien-portant à se responsabiliser, à prendre conscience qu’il est la cause de ses maladies et souffrances, et ensuite à se prendre en charge pour résoudre ses problèmes par le biais des méthodes naturelles.

Mais qu’en est-il du vrai allopathe et homéopathe ? Si le naturopathe exerce la science de la santé naturelle, l’allopathe exerce en contrepartie celle de la guérison rapide. La santé par les voies naturelles est plus lente, elle oppose donc à la médecine allopathique son temps de réponse. La science de la santé naturelle est également le contraire de l’Homéopathie. Elle n’a ni la même conception biologique, ni la même finalité.

Si le vrai naturopathe ne s’intéresse pas à la maladie, qui n’est que le symptôme, la maladie possédant pour lui l'unique sens de signal d’alarme, qu'en est-il alors du même naturopathe devant la gravité d'une maladie et l'urgence de la traiter ? Laquelle ne pouvant se contenter de traitements trop lents. Le naturopathe enverra tout simplement le malade en direction de l'allopathe.

Les bilans de vitalité et de morbidité du vrai Naturopathe sont différents des diagnostics allopathiques et homéopathiques. Le vrai naturopathe s’intéresse essentiellement au degré de vitalité du sujet à développer face au degré de morbidité à éliminer de ce même sujet ; Les deux méthodes radicales étant la désintoxication et la revitalisation organique du malade en fonction de la force dont dispose le malade à ce moment-là. Mais l'allopathe, lui, doit faire face à une situation d'urgence et de résultats.

L'action du naturopathe est surtout hygiénique, dépurative, réductrice de carences (bioénergétique et biochimique). Il s’agit d’une opposition totale à la science allopathique qui délivre des substances autres pour l’organisme, qui de par leur rapidité et efficacité sont efficaces pour soigner les maladies graves. C’est dire qu’un vrai naturopathe, qu’il soit hygiéniste ou médecin, ne soigne pas par la médecine officielle.


Il est au delà de cette conception, qu’il ne juge utile que dans les cas de décompensations et maladies graves.



Conclusion :


En cas de maladie, le recours à la médecine traditionnelle allopathique est le seul et unique traitement à considérer. Quant à la naturopathie chacun est libre de choisir ce mode thérapeutique mais uniquement pour ce qui le concerne.







Sources : familiales

(*) Étymologiquement, il signifie la maladie de/par la nature, morphologie hybride du latin natura, "la nature, l'essence" et du Grec πάθος, pathos, "la maladie, le mal". Wikipédia.
   






Vous aimerez aussi

Show Comments: OR
      

3 commentaires:

  1. Éric Delfosse
    30/03/2013 03:08:40

    Heuuu ? Vous êtes sûr de ce qui est écrit ?
    Non, "naturopathie" ne signifie pas "la maladie par la nature", non, la naturopathie n'a pas été inventée par Hippocrate, non, le recours à l'allopathie n'est certainement pas le seul traitement à considérer. D'ailleurs, même l'OMS a proposé voici des années que la naturopathie soit admise dans les soins de santé officiels au même titre que la médecine chinoise et ayurvédique, par exemple... Et bon nombre de pays non-francophones l'ont élevée au titre de médecine de première ligne au même titre que des médecins généralistes !
    Bonne nuit quand même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Geeeen du MiroirAuxEssences
      30/03/2013 14:52:05

      Bonjour Eric,

      Tiens, quand tu critiques, tu dis Vous maintenant ?

      Il semble que tu n’aies rien compris à mon article :

      La Naturopathie est la science de la santé naturelle par les agents naturels ortho-psycho-biologiques. Sa doctrine est basée sur l’obéissance aux lois (naturelles) psychologiques et biologiques qui nous gouvernent immanquablement. La Naturopathie aide l’humain à supprimer la cause profonde intrinsèque de ses maladies née de la désobéissance aux lois naturelles, c’est-à-dire au Code de la Vie, car il existe un Code de la Vie. Ce Code est généralement mal connu et du grand public et des Gouvernements occidentaux, et des personnes comme toi qui en font leur lucre mais qui n’ont pas le monopole du savoir.

      Si ! la Naturopathie a été inventée par HIPPOCRATE, lui-même (460-377 avant Jésus-Christ). Son système, basé sur l’altération des liquides humoraux physiologiques (sang + lymphe, notamment), a été, bien évidemment, perfectionné d’après les dernières avancées scientifiques actuelles, d’où le terme de néo-Hippocratique également utilisé pour désigner la Vraie Naturopathie d’aujourd’hui. La Naturopathie néo-Hippocratique et la Naturopathie ortho-psycho-biologique, codifiée par des naturopathes renommés, sur des bases scientifiques indiscutables, sont la même doctrine.

      Même si l’Oms a « proposé » la naturopathie dans les soins de santé officiels, c’est bien maintenu qu’en 1997 le Parlement Européen avait voté la reconnaissance officielle de la Naturopathie dans tous les pays de l’Union Européenne (UE), sauf pour la France et l’Italie qui avaient voté contre cette reconnaissance.

      En clair, cet article « la naturopathie » que tu viens d’attaquer dans mon blog ne dit pas que la naturopathie signifie la maladie par la nature. Il faudrait arrêter de déformer et de simplifier à outrance, comme d’ailleurs « le style cavalier » est habituel dans les écrits de ton blog. Si je ne suis pas moi-même naturopathe, si pour résumer ta pensée « je n’y connais rien », je retranscris néanmoins des sources familiales fiables.

      Alors maintenant chacun est libre de considérer ou non la naturopathie comme une science d’appoint ou totale. Personnellement je ne risque guère perdre mes clients, je suis assistante de Direction et non naturopathe. On comprend que mon article ait pu appeler un tel commentaire de ta part.

      Bon après-midi

      Supprimer
  2. Cathy
    29/03/2013 09:23:27

    Bonjour Geneviève,
    Je crois en cette science, elle fonctionne mais pas sur toutes les maladies (c'est mon avis) ellepeut aussi soulager.
    Tout comme les huiles essentielles peuvent soulager de violentes douleurs lombaires.
    Merci de toutes ces infos
    Bisous Bon courage pour ta journée

    RépondreSupprimer

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.