«Quoiqu’elle consume les ailes des moucherons, quoiqu’elle fasse éclater leurs crânes» L’allégorie de Lavater est belle mais il n'en...

Consensus naturae

/
0 Comments
«Quoiqu’elle consume les ailes des moucherons, quoiqu’elle fasse éclater leurs crânes»
L’allégorie de Lavater est belle mais il n'en est pas moins vrai que dans ces périodes à degrés nombreuses, ce sont les huiles essentielles qui possèdent des vertus antiparasitaires car elles sont douées de propriétés antitoxiques. Différentes essences remplissent ces fonctions. Elles vous permettront de lutter efficacement contre les inconfortables désagréments des piqûres d'insectes.


Nature






Les antiparasitaires


Connues depuis longtemps, les essences de lavande, de géranium, d’origan, éloignent insectes, mites, moustiques, et leur application fait merveille dans le traitement des piqûres d’insectes, guêpes, moustiques, araignées. D’autre part, la pédiculose, la gale relèvent de médications à base d’huiles essentielles et diverses formules existent.

Les antivenimeuses


Effets sur les piqûres de moustiques, de guêpes, d’araignées :
  • Il est à signaler qu’à défaut d’essences en flacon, un excellent traitement de ces piqûres est de les frotter avec des fleurs de lavande, de romarin, avec des feuilles de sauge, également avec un poireau coupé en deux, un morceau d’oignon ou d’ail. Rapidement la douleur disparaît et l’inflammation s’estompe en quelques minutes.
  • Il ne faut pas, bien entendu, négliger d’extraire le dard éventuellement retenu sous la peau. Toutes ces essences neutralisent le venin des insectes.

Dans le pays Alpin

De tout temps, les chasseurs de chamois utilisaient les propriétés antivenimeuses de l’essence de lavande pour leurs chiens piqués par les vipères. Ils n’utilisent pas le sérum antivenimeux, mais cueillent de la lavande, la froissent et en frottent les animaux mordus.

La piqûre devient inoffensive : phénomène hautement significatif de la neutralisation des venins grâce au pouvoir de diffusion important des essences.

Le genêt neutralise également les venins : les moutons ayant absorbé du genêt résistent aux morsures de vipères et lorsqu’on mélange une solution de sulfate de spartéine (principe du genêt) à du venin de vipère, on rend ce dernier inoffensif.
Comme l’oiseau bâtit un nid pour des petits, sachons s’accommoder de ce qui existe présentement dans la nature. Point n’est besoin souvent d’aller chercher bien loin des remèdes à portée de main. Et tous les bienfaits des plantes seront à venir.

Une goutte des huiles essentielles de lavande, citron, romarin, fleur d’oranger, girofle, cannelle, moutarde, thym, tue le sarcopte de la gale en quelques minutes (constatations au microscope par Delafond et Bourguignon – 1862)''.






 © Fotolia



Vous aimerez aussi

Show Comments: OR
      

Aucun commentaire:

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.