Labiées Dans le monde végétal que nous contemplons, nous rencontrons trois sortes de lavandes. Il faut aussi noter que cette réponse f...

Les différentes sortes de lavandes

/
0 Comments

Labiées

Dans le monde végétal que nous contemplons, nous rencontrons trois sortes de lavandes. Il faut aussi noter que cette réponse fait suite à la question d'Ardwen qui demandait quelle était la sorte de lavande à utiliser pour réaliser le sirop de lavande, expliqué dans cet article
Fleur de lavande




La première est la

LAVANDE VRAIE ou Officinale :


Lavandula vera


Origine. Cette plante est cultivée dans les jardins, reconnaissable à sa tige grêle, carrée, haute parfois d'1 m., à ses feuilles blanchâtres et à ses petites fleurs bleues, petites d'environ 5 mm. Son odeur est forte et camphrée, sa saveur amère. On peut la cueillir (ainsi que le romarin) en Dalmatie et dans les îles de l'Adriatique. Elle est cultivée en France et en Angleterre. Elle est distillée sur place dans les lavanderaies de la Drôme.

PROPRIÉTÉS

- Stimulant aromatique. On en fait un alcoolat (1).

- Usage domestique : on en met dans les vêtements contre les mites.
L'essence de lavande se dissout dans l'alcool à 95); L'essence française, la plus estimée, contient du linalol et renferme également du géraniol, du pinène, et un peu de cinéol.




La seconde s'appelle

GRANDE LAVANDE, 

Spic, Aspic, Lavande mâle, Faux nard ;  

Lavandula Spica All., L. latifolia Vill.


Origine. Cette plante pousse sur les montagnes arides de l'Algérie, dans les lieux arides de la Provence. Elle a des feuilles plus larges que la précédente. Son odeur est un peu camphrée.

Les Lavandins. On en retire l'essence de lavande du commerce, appelée essence de spic, huile d'aspic. Les lavandins ou badasses sont des hybrides formés entre les Lavandula vera et Lavandula spicata cultivés dans le Sud-Est de la France entre 500 et 100 m. Certains donnent des essences très estimées (Lavandula Abrialii).

On identifie dans cette essence : le I-linalol, le d-bornéol, le géraniol, l'eugénol, la coumarine, le camphre droit, etc.


La troisième est nommée

LAVANDE STOECHAS, 

Stoechas, Stoechas arabique :
Lavandula Stoechas L.


Origine. Cette plante croît également en Provence et en Algérie. Ses fleurs, disposées en épis mêlés de grandes hampes violettes, entrent dans le sirop de stoechas composé. Elle contient 0,30 à 0,70 % d'essence dans laquelle on trouve fenchone, cinéol, camphre.


***


Dans le cas d'un sirop, en raison de ses composants, la sorte de lavande à utiliser est bien la Lavande Stoechas. Car elle contient 0,30 à 0,70 % d'essence, contre la sommité fraîche de la Lavande vraie : 0,50 à,70 % et contre celle de Grande Lavande qui a : 1 à 2 %. L'essence est en moindre quantité, c'est donc bien cette sorte de lavande qui peut entrer dans la composition d'un sirop.







  1. (1) L'alcoolat : On donne en pharmacie le nom d'alcoolats à l'alcool chargé, par la distillation, des principes volatils d'une ou plusieurs substances médicamenteuses. Les alcoolats sont en général des médicaments excitants, employés parfois en solution buvable mais beaucoup plus souvent en usage externe. Soit en frictions, liniments, onguents. Certains, en y ajoutant du sucre sont transformés en liqueurs.


Source : Dorvault








Vous aimerez aussi

Show Comments: OR
      

Aucun commentaire:

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.