(Les mots en italique attirent l'attention sur les indications apparaissant les plus importantes)

Lexique des propriétés des huiles essentielles : Lettre H à M

/
0 Comments
(Les mots en italique attirent l'attention sur les indications apparaissant les plus importantes)



PRINCIPALES INDICATIONS DES ESSENCES ÉTUDIÉES


Indications des plantes tudies




Hysope, famille des labiées

asthme, rhume des foins, emphysème
bronchites chroniques, toux, grippe
inappétence
rhumatismes
douleurs gastriques, coliques
digestions difficiles
règles insuffisantes
leucorrhées
lithiase urinaire
parasites intestinaux
cancérose (?)
Béchique et pectoral. Facilite et modifie l'expectoration dans la bronchite et la toux.
Action eupnéisante car elle stimule les réflexes des centres nerveux. Traitement de l'emphysème et de l'asthme.
Action anti-inflammatoire dans le rhume des foins. Tonique stomachique et nervin. Diurétique.
Utilisé en thérapeutique dans l'hypertension artérielle, les lithiases urinaires, la leucorrhée.
Action cicatrisante et anti-infectieuse sur les plaies, les végétations cancéreuses, l'eczéma et la conjonctivite.
en usage externe : dermatose
plaies, ecchymoses


Les Lavandes, famille des labiées

En usage externe, pouvoir cicatrisant sur les plaies de toute nature, infectées ou gangréneuses, les ulcères variqueux, les maladies de peau (dartres, eczéma, brûlures, acné, piqûres d'insectes). Éloigne les insectes. Anesthésique sur les morsures et piqûres d'animaux. Pouvoir diurétique. Intérêt dans la pathologie rhumatismale. Traitement des oliguries. Cholagogue et cholérétique. Par la coumarine qu'elle contient, effet anticoagulant efficace dans l'axe circulatoire artériel et veineux pour soigner la mauvaise circulation et ses conséquences : l'hypertension artérielle et les "jambes lourdes". Recommandé pour les personnes âgées et dans la prévention du vieillissement.
irritabilité, spasmes
affections des voies respiratoires : asthme, toux quinteuses
(coqueluche), grippe, bronchite
fièvres éruptives, maladies infectieuses
diminution de la quantité des urines
mélancolie, neurasthénie
scrofulose (ganglions)
migraines, vertiges, hystérie, épilepsie, séquelles de paralysie
entérite (diarrhées), indigestions, digestions lentes
cystites, blennorragie
règles insuffisantes
pertes blanches
parasites intestinaux
en usage externe : plaies, brûlures
acné, couperose
pertes blanches
pédiculose, gale
piqûres d'insectes
désinfection des habitations et salles publiques



Marjolaine, famille des labiées
 Propriétés polyvalentes. Régulateur du système vago-sympathique. Traitement des dystonies neuro-végétatives, des affections psychiques telles que neurasthénie, angoisse, anxiété, dépression, nervosité, insomnie. Antalgique, c'est-à-dire qui émousse la sensibilité dans les douleurs, entre autres rhumatismales. Stimule les fonctions digestives et intestinales.

(propriétés comparables à celles de la menthe et du thym)
fatigue générale
spasmes digestifs (aérophagie) et respiratoires
anxiété
insomnies
migraines
tics
fatigue nerveuse, instabilité psychique


Mélisse, famille des labiées

Action sédative et antispasmodique dans les maladies cardio-vasculaires, angine de poitrine, dystonie neuro-végétative, gastralgie, dyspepsie, nausée et vomissements. Indiqué dans les insuffisances veineuses et les troubles de la ménopause pour lutter contre la toxémie et l'encrassement humoral.

Menthe poivrée





Vous aimerez aussi

Show Comments: OR
      

Aucun commentaire:

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.