Synonyme Arbre à la fièvre. On en connaît plus de 300 espèces dont environ 50 sur le littoral méditerranéen. Originaire de l’Australi...

Eucalyptus, propriétés, utilisations, infusions, inhalations, huiles essentielles, lotions

/
0 Comments

Synonyme

Arbre à la fièvre. On en connaît plus de 300 espèces dont environ 50 sur le littoral méditerranéen.
Originaire de l’Australie, Tasmanie.

Se rencontre dans toute l’Europe, l’Afrique méditerranéenne.

On l’utilise sous forme d’infusion (feuilles, boutons floraux), sous forme d’inhalations (feuilles, huile essentielle) également par la bouche sous forme d’huile essentielle, généralement associée à d’autres essences.


Eucalyptus globulus

Eucalyptus



Myrtacée   




PRINCIPAUX CONSTITUANTS CONNUS : 

- Tanins, essence composée d’eucalyptol (80 à 85 %), de phellandrène, d’aromadendrène, d’eudesmol et de pinène, de camphène, d’aldéhydes valérique, butyrique et caproïque, d’alcools éthylique et amylique …

L’essence est retirée des feuilles d’eucalyptus par distillation à la vapeur.

L’expérience a démontré depuis longtemps, les effets de l’eucalyptol, excellent antiseptique pulmonaire dont l’élimination se fait partiellement par la muqueuse bronchique.

Or, l’activité des autres composants de l’essence d’eucalyptus est encore plus grande. Cette essence possède un pouvoir bactéricide bien supérieur à celui de l’eucalyptol pur, ainsi qu’en ont fait foi, en leur temps, les expériences de M. Cuthbert Hall sur diverses cultures microbiennes « On Eucaliptus oils especially in relation to theirs bactéricid power » (Schimmel).

Cette activité supérieure serait due à la présence d’une petite quantité d’ozone produite par l’oxydation des phellandrènes et aromadendrènes.

PROPRIÉTÉS :

Usage interne :

- antiseptique général, notamment des voies respiratoires et des voies urinaires
- balsamique (calmant de la toux, fluidifiant des expectorations)
- hypoglycémiant (Faulds, Trabut)
- antirhumatismal
- fébrifuge
- vermifuge
- stimulant

Usage externe :

- bactéricide (la nébulisation d’une émulsion à 2 % d’essence d’eucalyptus tue 70 % des staphylocoques ambiants)
- parasiticide
- cicatrisant
- préventif des affections contagieuses et pulmonaires
- éloigne les moustiques
- bien-être Revitalisant de la chevelure (Formulaire des hydrolats".)

INDICATIONS :


Usage interne :

 - affections des voies respiratoires : bronchites aiguës et chroniques, grippe, tuberculose pulmonaire, gangrène pulmonaire, asthme, toux,
- affections des voies urinaires : infections diverses, colibacillose,
- diabète,
- certaines affections et pyrexies anciennes maladies : malaria, typhus, rougeole, scarlatine, choléra (prophylaxie de la scarlatine, rougeole, méthode     de Milne : voir N.B.)
- rhumatismes, névralgies,
- parasites intestinaux : ascaris, oxyures,
- migraines,
- asthénie.


Usage externe :

- plaies, brûlures : en pansements, favorise la formation des bourgeons charnus réparateurs
- affections pulmonaires, grippe
- sinusites
- pédiculose
- moustiques (pour les éloigner).
MODE D’EMPLOI :

Usage interne :

- infusion : 3 à 4 feuilles (ou une cuillerée à soupe de feuilles coupées) par tasse. Faire bouillir une minute et infuser 10 minutes. Trois à cinq tasses par jour.
- poudre de feuilles : cachets de 0,50 gr, 6 à 10 par jour.
- alcoolature : 2 à 4 gr par jour en potion (pour les enfants, 5 gouttes par année d’âge et par jour)
- Teinture au 1/5 è : 1 à 10 gr par jour, en potions
- Sirop : 30 à 100 gr par jour (20 gr = 0,70 gr de feuilles d’eucalyptus)
- huile essentielle : s’utilise, soit en gouttes (3 à 10 gouttes par jour, sur un  petit morceau de sucre, ou dans un peu d’eau chaude, généralement en solution alcoolique avec d’autres essences – 52 gouttes au gramme
- dose maxima par jour : 2 à 3 gr
- Soit sous forme de perles ou capsules de 0.10 à 0,20 gr (0,20 à 2 gr par jour).

Usage externe :

- infusion utilisée en fumigations dans les chambres, en inhalations (10 gr pour un litre).
- essence en inhalations (X à XV gouttes dans un bol d’eau bouillante)
-  Formule pour inhalations (grippe, sinusites, bronchites) :


Huile essentielle de lavande .......................1 gr
Huile essentielle de pin (aiguilles) ............ 2 gr
Huile essentielle de thym .........................  2 gr
Huile essentielle d’eucalyptus ................   4 gr
Alcool à 90 ...................................   qsp 150 cc

 
Une cuillerée à dessert à une cuillerée à soupe pour un bol d’eau bouillante. Pour 2 à 3 inhalations par jour, pendant 8 à 15 jours.


- Comprimés pour inhalations :



Menthol ......................................... 0,001 gr
Essence d’eucalyptus .................... 0,06   gr
Essence de thym ........................... 0,03   gr
Teinture de benjoin ...................... 0,03   gr

pour un comprimé. Un à deux comprimés délayés dans un bol d’eau très chaude.


- Plaies (infusion, essence diluée) brûlures :

Mixture huileuse antiseptique

Essence d’eucalyptus et thym ......................aa  )   2 gr
Essence de romarin et lavande ..................... aa  )  3 gr
Menthol ................................................................ 0,50 gr
Salicylate de méthyle ............................................1 gr
Baume Tranquille ............................................. 100 gr
Huile d’œillette  ..............................................1000 gr


  - Pour pansements :

- mélange désinfectant :

Essence d’eucalyptus .................... aa       15 gr 
Phénol .........................................................aa
Essence de térébenthine  ........................100 gr

  laisser évaporer dans la chambre (sur des compresses, par exemple).


- Lotion pour éloigner les moustiques :

Essence d’eucalyptus  ..................................................aa
Essence de citronnelle  .................................................aa 56 gr
Solution alcoolique saturée d’acide phénique ............ VI gouttes

en badigeons de la peau.

- Autre lotion :


Essence de citronnelle ..................................  26 gr
Essence de cèdre  ...........................................28 gr
Alcool camphré  ........................................... 26 gr

en badigeons des parties découvertes


N.B.

  1.  – Voir à Niaouli la formule de l’essence algérienne.
  2. – Méthode de Milne : méthode de traitement des fièvres éruptives, en particulier de la rougeole et de la scarlatine, permettant d’éviter la contagion, sans pratiquer l’isolement du malade. Elle consiste en badigeonnages répétés des amygdales et du pharynx avec de l’huile phéniquée à 10 %, en des onctions de la peau avec de l’essence d’eucalyptus pure et en protection de la tête du malade, pendant la période d’éternuement et de toux, par un grand cerceau recouvert d’un voile que l’on asperge périodiquement avec de l’essence d’eucalyptus. (Il existe certainement des méthodes plus modernes, ceci étant, bien entendu "la méthode naturelle par excellence").
  3.  – Une variété d’eucalyptus résiste à la gelée : Euc. Coccifera (var. Favieri).


SPÉCIALITÉS :

Solubéol, Eucalyptine, Osmogel, Pineoleum.
Thiopon balsamique.
Bains, Benzoquinol.









Vous aimerez aussi

Show Comments: OR
      

Aucun commentaire:

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.