Les "jambes lourdes" sont aussi très souvent la conséquence de phlébites ou de péri-phlébites. Les anti-coagulants prescrits pa...

Les jambes lourdes, explications, traitements Huiles Essentielles

/
1 Comments
Les "jambes lourdes" sont aussi très souvent la conséquence de phlébites ou de péri-phlébites. Les anti-coagulants prescrits par les médecins ont considérablement réduit le nombre et l'importance de ces séquelles







Soigner ses jambes

FICHE : LES JAMBES LOURDES




    
Chevilles gonflées.  Généralement, l'examen clinique ne montre pas grand chose hormis parfois quelques varicosités ou un œdème des chevilles en fin de journée. Les analyses sont habituellement normales.
      
Les "causes internes" de ce syndrome sont inconnues sauf la fatigue qui suffit à le provoquer et à l'entretenir. Il est possible qu'un manque de certaines vitamines : complexe B, C, E, PP ... ou de divers oligo-éléments en soit parfois l'origine.

L'hérédité veineuse bien connue explique l'existence de familles à varices, à phlébites, à jambes lourdes.
     
Enfin, la sédentarité et le piétinement favorisent et aggravent le ralentissement de la circulation veineuse.
       

TRAITEMENT

1) Éviter les stations debout prolongées, l'exposition poussée des jambes à la chaleur (soleil, feux de cheminée... le chauffage par le sol est un remarquable créateur de jambes lourdes). Certaines lingeries ont des élastiques trop serrés.
  La marche est salutaire. Le repos une ou deux fois par jour pendant une demi-heure, les jambes surélevées, suffit parfois à supprimer la sensation de jambes lourdes et est l'une des meilleures prophylaxies des varices et de l'œdème des chevilles.  
2) Les traitements de la circulation sont nombreux dans le règne végétal, en dépit de curieuses allégations, leur activité est réelle et amplement reconnue. Selon certains hygiénistes, il est vrai que ceux qui dénient à certaines plantes parmi les plus connues une action circulatoire, sont chargés de présenter aux médecins une "nouvelle molécule" qui seule est parée de tous les pouvoirs. Sans nier les résultats possibles des nouveaux médicaments mis en vente sur le marché, nous en resterons à ceux qui ont fait leurs preuves depuis parfois des siècles, nous rappelant en plus cette phrase symptomatique d'un Professeur (M. Perrault) : "être rétrograde en médecine est souvent une vertu".  
  Passant outre les abnégations souriantes, le choix ne manque pas entre la feuille d'artichaut (aussi indiquée dans les troubles circulatoires que pour le foie et la vésicule biliaire : travaux du Dr Tixier, médecin des Hôpitaux il y a près de cinquante ans), la sauge et le cyprès, la vigne rouge, l'hamamélis, l'hydrastis du Canada, le marron d'Inde, le fragon épineux ou petit houx, l'aubépine, l'extrait fluide de feuilles de noisetier, la prêle et l'aubier de tilleul sauvage, l'ortie, le pissenlit (pour leur action désintoxicante générale), les comprimés d'algues marines (pour leur richesse minérale et en oligo-éléments, facteurs d'équilibre et traitement du terrain). Combien d'autres !  

Quelques formules pratiques :

- Extrait fluide de noisetier : 80 à 150 gouttes par jour, en trois fois avant les repas, dans 1/2 verre d'eau.  - Mélange avec :
      

  hamamélis)
  marron d'Inde)
  hydrastis Canad)

T.M.(*)
T.M.      aa qsp 125 ml
T.M.

ou
   cynara (artichaut)
  urtica (ortie)
  taraxacum (pissenlit)


T.M.
T.M.   aa qsp 125 ml
T.M.  

ou
   equisetum arvense (prèle)
  crataegue (aubépine) 
  cynara (artichaut)





T.M.
T.M. aa qsp 125 ml
T.M.


De l'une ou l'autre, 50 gouttes dans 1/2 verre d'eau avant les trois repas, par périodes de trois semaines. ou :  
   

H.E. cyprès)
H.E. sauge)

H.E. thym) 
H.E. marjolaine)

  alcool à 90 °


  30 gouttes dans 1/2 verre d'eau tiède avant les 3 repas

  aa 1,25 g



  aa 0,75 g



: qsp 90 ml


  - et des quantités d'autres possibles.
. Un apport de certaines vitamines est souhaitable B, C, E, PP : le germe de blé et le pollen, tous les légumes verts, les salades, le pamplemousse (un par jour est une bonne moyenne ou trois ou quatre par semaine, la variété de Jaffa étant considérée par certains auteurs comme l'une des meilleures).  
 

Localement   

. friction des jambes matin et soir, en remontant, pendant une minute avec le mélange :


  eau distillée d'hamamélis)
 hydrate de chloral)

H.E. de menthe)
H.E. de cyprès)

  alcoolat de lavande : 


 40 g
  7 g

 aa  1,50 g



 qsp 500 ml

. Les massages bien conduits sont d'une incontestable efficacité.
. Cures thermales : Bagnoles-de-l'orne, Aix-en-Provence, Luxeuil, la Léchère. Cures marines (Thalassothérapie).
Pour ceux qui, pour des raisons diverses, ne peuvent en bénéficier : bains généraux (ou de jambes à défaut de baignoire) avec une préparation aromatique concentrée contenant diverses huiles essentielles synergiques, ou bains associant les algues marines et les essences aromatiques.
- Dernier point : faire absolument vérifier les voûtes plantaires par un spécialiste de qualité
Les "jambes lourdes" donc, peuvent être accompagnées de varices justiciables de tout ce qui vient d'être préconisé plus d'une contention par un bas adapté.
Il faut noter que des tuniques veineuses dilatées ne seront pas réduites par un simple traitement médical. Ce qui n'empêche pas de se soigner pour éviter l'aggravation locale et de protéger le reste du système veineux de l'organisme.
Lorsque les varices seront véritablement inesthétiques ou douloureuses, une autre forme de traitement sera tôt ou tard indiquée :
- Soit un traitement sclérosant, surtout pour les varices multiples disséminées. On s'adressera à un spécialiste, à un phlébologue confirmé car trop de malades consultent au hasard et n'en rapportent que douleurs, pigmentations indélébiles, sans aucun autre résultat.

- Soit le traitement chirurgical qui s'adresse surtout aux varices de la saphène interne, cette veine qui, du bord interne du pied, remonte le long de la jambe et de la cuisse pour s'aboucher dans la veine fémorale au creux de l'aine.

On retiendra de cette fiche ce que les hygiénistes préconisent :


a) que la maladie veineuse, justiciable d'interventions locales dans certain cas, exige toujours un traitement général ;
b) que les traitements naturels continuent à faire leurs preuves dans ce cas comme dans beaucoup d'autres, et qu'il conviendra de consulter un médecin connaissant ces méthodes pour se faire suivre régulièrement ;
c) que les préparations magistrales, sur mesure, devront être réalisées par un pharmacien de qualité.
   
(*) Qsp : quantité suffisante pour 

TM = teinture-mère HE = huile essentielle Les TM se trouvent en pharmacie, et les HE se trouvent en pharmacie ou en parapharmacie ou sur les sites internet d' AROMATHERAPIE  
Toutes ces fiches J.D.N. sont établies selon travaux Y.Reiter.  



Vous aimerez aussi

Show Comments: OR
      

1 commentaire:

  1. Pressothérapie
    21/08/2012 09:25:32

    Bonjour,

    la pressothérapie est aussi un moyen efficace pour soulager les jambes lourdes.

    RépondreSupprimer

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.