La varicelle est une maladie de la petite enfance Habituellement avant 8 ou 9 ans, infectieuse, contagieuse, due au même virus que celu...

La varicelle, traitement par l'aromathérapie

/
0 Comments

La varicelle est une maladie de la petite enfance

Habituellement avant 8 ou 9 ans, infectieuse, contagieuse, due au même virus que celui du zona (1). Généralement très bénigne, caractérisée par une éruption se faisant en plusieurs poussées de macules puis de petites bulles qui se dessèchent en quelques jours. Elle sévit surtout pendant la saison froide. Selon la forme qu'elle prend, divers traitements externes peuvent être utilisés.




FICHE La Varicelle

 SPÉCIFICITÉS DE LA MALADIE 


Varicelle



Pas d'éviction pour les frères et sœurs. Dans certains cas, cette maladie peut être très grave, parfois mortelle chez les malades traités par les corticoïdes ou les immuno-dépresseurs (qui s'opposent au phénomène de défense organique). La déclaration est non obligatoire. L'éviction scolaire est de quinze jours dès l'apparition de l'éruption. La dissémination du virus commençant avant l'éruption, l'éviction n'empêche d'ailleurs pas la diffusion de l'épidémie.

L'incubation. Elle est silencieuse pendant 14/15 jours. Puis arrive l'invasion (éruption) d'un à trois jours avec parfois une légère température. L'éruption évolue en trois jours et dure environ une semaine pendant laquelle coexistent des éléments éruptifs d'âge différent. Prédominance au thorax, mais peut se situer à d'autres parties du corps et au visage. Empêcher le grattage qui laisse des cicatrices indélébiles.

LE TRAITEMENT DE LA FORME HABITUELLE BÉNIGNE


Il est simple :


- Repos à la chambre pendant la période fébrile, avec diète hydrique ou alimentation légère (en général 48 heures).

- Désinfection du rhino-pharynx : vaseline niaoulée, CLIMAROME Voies respiratoires 15 ml  du Docteur Valnet. qui est une préparation prête à l'emploi qui se respire sur un mouchoir dès les premiers signes de refroidissement, sur le mouchoir et l'oreiller, quelques gouttes 2 à 3 fois par jour.

- Désinfection des vésicules : outre la solution d'éosine à 1 ou 2 % ou de violet de gentiane à 0,5 % (2), préférer l'alcoolat de lavande ou mieux, 1 goutte de Tégarome (produit d'hygiène) sur les lésions. Talcage entre temps.

- Pommades à base d'antibiotiques ou de corticoïdes formellement interdites. Pour accélérer la chute des croûtes, employer un corps gras.


Aucune médication par voie générale. Les antibiotiques et les antivirus sont inefficaces. A la rigueur, en cas de prurit intense : un anti-histaminique doux. Si l'enfant s'est gratté au visage, pour atténuer les marques laissées, utiliser des compresses avec une solution de Tégarome : 5 gouttes pour 1/4 de verre d'eau tiède, compresses de 10 minutes 1 ou 2 fois par jour.


Transmission de la maladie.  La varicelle se transmet par les gouttelettes de salive. La contagion, possible avant l'apparition de l'éruption, se prolonge pendant toute sa durée. Donc, il faut isoler strictement les enfants traités par les corticoïdes ou des médicaments entravant l'immunité. Les femmes enceintes n'ayant jamais eu la varicelle et qui ont été en contact pendant les premiers mois de leur grossesse avec un petit malade pourront recevoir, pour plus de sécurité, des gamme-globulines. Les risques d'enfants anormaux sont toutefois loin d'être ceux relatifs à une rubéole.

Privilégier l'aromathérapie. Les complications sont très rares : parfois surinfection des vésicules (staphylocoques pathogènes, streptocoques). Certains auteurs emploient les antibiotiques mais l'aromathérapie :
(Consulter l'article sur la sarriette ==>: La sarriette en particulier d'après les travaux modernes) paraît de loin préférable. Quelques complications respiratoires sont possibles chez les malades ayant des antécédents pulmonaires. L'évolution en général est spontanément favorable. Les complications nerveuses : démarche mal maîtrisée, convulsions progressent spontanément sans séquelles.


Si dans la majorité des cas, cette maladie suit bien son cours, chez les malades sous corticoïdes il peut arriver parfois une éruption hémorragique, une altération de l'état général pouvant entraîner la mort. Il s'agit là d'un problème complexe du ressort exclusif du médecin. Comme du reste de tous les traitements médicamenteux. Ce blog, ne l'oublions pas, est réservé exclusivement à l'utilisation de l'aromathérapie.




  1. Certains auteurs pensent que la varicelle est dans ce cas une primo-infection, le zona étant une rechute tardive.
  2. Utiliser également le violet de gentiane dans la candidose mammaire ou muguet.



Toutes ces fiches J.D.N. sont établies selon travaux Y.Reiter.


 






Vous aimerez aussi

Show Comments: OR
      

Aucun commentaire:

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.