Type de la maladie psycho-somatique   (la médecine psycho-somatique est l'étude des perturbations psychiques d'ordre affectif e...

L'ulcère de l'estomac

/
0 Comments

Type de la maladie psycho-somatique  

(la médecine psycho-somatique est l'étude des perturbations psychiques d'ordre affectif et des troubles organiques qui en découlent)





   FICHE 

l'Ulcère de l'estomac

 
Il s'agit d'une perte de substance de la muqueuse gastrique rencontrée le plus souvent chez les hommes de 30 à 50 ans, généralement déclenchée par des facteurs émotionnels ou certains médicaments : aspirine, corticoïdes, phénylbutazone, anticoagulants ... Les changements de saisons entraînent souvent une recrudescence.


 

SYMPTÔMES :


Statue, position de l'estomac


- Crampes, douleurs plus ou moins vives au creux épigastrique (creux de l'estomac), ou sensations de faim calmée par une prise alimentaire ou d'alcalins (bicarbonate de soude par exemple).

- Dus à un excès d'acide chlorhydrique dans l'estomac.

- Peuvent s'accompagner de vomissements de sang (hématémèse).

- Évolution par poussées de 15 jours à 6 semaines avec des accalmies de plusieurs semaines ou mois.

- L'ulcère peut siéger à la partie inférieure de l’œsophage et à la première portion du duodénum (le duodénum est l'intestin qui fait immédiatement suite à l'estomac) ; il s'agit dans ce cas d'ulcère duodénal. C'est pourquoi on étudie généralement en médecine l'ulcère de l'estomac sous le nom d'ulcère gastro-duodénal : les deux variétés sont justiciables des mêmes traitements.

- L'ulcère de l'estomac peut se transformer en ulcère calleux (avec fibrose rétractile) ou en cancer (ulcéro-cancer).

- La gastrite, (inflammation aiguë ou chronique de la muqueuse gastrique) très fréquente, relève des mêmes soins.
 

TRAITEMENTS


Comme dans beaucoup d'affections, ils sont très nombreux.

  A) Classiques


  1. - pansements gastriques à base de bismuth, d'alumine, de silicates de magnésium et d'alumine, de carbonate de calcium, d'argile :
  2. - antispasmodiques à base de belladone ou d'atropine (l'un de ses alcaloïdes), de bromure, de préparations comportant selon les cas valériane, passiflore, lotier, mélilot, aubépine, ...;
  3. - injections intra-musculaires de divers produits : préparations ferreuses, à base d'histidine (un acide aminé), de protéines, de gamme-globulines...;
  4. Ces traitements sont donnés généralement pour des durées de trois semaines à un mois, à renouveler pour certains auteurs pendant plusieurs mois à trois ans :
  5. - régime : beaucoup moins sévère qu'il y a quelques années. Suppression de l'alcool, du tabac, des épices, des acides (vin blanc), des médicaments vus plus haut.


Pour le reste, alimentation normale en évitant néanmoins les légumes trop riches en cellulose irritante.











Vous aimerez aussi

Show Comments: OR
      

Aucun commentaire:

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.