Il paraîtrait, qu'alignées côte à côte, toutes les bouteilles d'Orangina vendues en 2010 pourraient couvrir plus de vingt fois la l...

Orangina et Espagne

/
2 Comments
Il paraîtrait, qu'alignées côte à côte, toutes les bouteilles d'Orangina vendues en 2010 pourraient couvrir plus de vingt fois la longueur de la Grande Muraille de Chine, et toutes les bouteilles vendues ces trois dernières années, la distance entre la Terre et la Lune ! nous ne pouvons donc pas nous contenter de le savoir. De voir en elle une simple marque. Cette boisson est très populaire. Considérant qu'un de ses inventeurs est un pharmacien espagnol, l'article est accompagné de vues d'Espagne en diaporama.








Leader incontesté. La marque Orangina a été innovée par un Espagnol qui a d'abord appelé la boisson Naranjina, soit "petite orange" en espagnol.


Photo
Pub Orangina
Orangina et la femme animale


Crée en 1936, Orangina est une boisson aux fruits gazeuse dont la petite bouteille ronde est devenue, au fil du temps, l'emblème de la marque. Cette bouteille granuleuse en forme d'orange contient une recette unique, composée de pulpe naturelle et de jus d'orange, sans colorant artificiel. La pulpe séparée du jus se déposant au fond de la bouteille. En France, la marque est leader des boissons aux fruits gazeuses.


Son histoire


Un Orangina s'il vous plait. Orangina est né en 1936 d'une rencontre : un pharmacien inventeur et un entrepreneur visionnaire. Le pharmacien espagnol Trigo Mirallès conçoit un concentré de jus d'orange additionné d'eau gazéifiée. Le visionnaire Léon Beton, qui commercialise en Algérie des huiles essentielles de fleurs, cherche à écouler la production d'oranges d'Algérie. Leur rencontre est décisive. Trigo Mirallès vend sa recette à Léon Beton. Le fils de celui-ci, Jean-Claude Beton, fera d'Orangina et de sa célèbre petite bouteille ronde créée en 1951, l'icône des terrasses de café. Dès 1953, la petite bouteille boule de 24 cl se boit sur les Champs-Elysées et Orangina s'impose rapidement en France comme l'une des premières marques de boissons gazeuses.




Juridiquement, la PME, fondée en 1951, sous le nom de Compagnie Française des Produits Orangina, grandit et évolue au fil des années : Orangina fait désormais partie de la société Orangina Schweppes France, qui appartient au groupe Suntory, et qui possède également les marques Schweppes, Oasis, Pulco (ancienne marque Marie Brizard), Pampryl et Champomy. Leader du segment des boissons gazeuses aux fruits en France, Orangina est actuellement consommé par plus de 500 millions de consommateurs dans plus de 60 pays sur les cinq continents.


Savoir-faire


Il existe quatre grandes familles :



- Orangina classique est la boisson emblématique de la marque;

- Orangina light, le premier soda light à avoir été lancé sur le marché français;

- Orangina Rouge allie le goût d'Orangina à la douceur corsée de l'orange sanguine et du guarana ;

- La récente gamme Orangina cocktails offre un mariage harmonieux entre la célèbre pulpe d'orange et différents parfums détonants : Orangina Cowboy saveur menthe, Orangina Indien saveur grenadine, Orangina RastaMan aux saveurs tropicales, Orangina Aristo saveur cassis, Orangina Samouraï avec une touche de citron et Orangina Geisha saveur pêche.




La marque, son identité

Originalité de l'affichage. La gestuelle du secouement "Secouez-moi !" est un autre-attribut de la marque. Orangina a inventé une nouvelle façon de consommer le soda : c'est le principe du secouement. A travers ce geste, Orangina semble offrir tout le plaisir d'une boisson rafraîchissante au naturel. A travers son goût de soleil, elle affirme sa personnalité méditerranéenne. Cette boisson doit également sa grande popularité à sa stratégie publicitaire avant-gardiste et audacieuse.


Orangina est une marque fun, décalée, surprenante, imaginée pour attirer la sympathie des consommateurs. Depuis les premières séries d'affiches réalisées par l'artiste Bernard Villemot en 1953, la marque a su évoluer avec les acheteurs. Ses campagnes publicitaires inventives et inattendues, signées Jean-Jacques Arnaud, Pierre Etaix, Jean-Paul Goude, Alain Chabat ou Rémy Belvaux, ont émaillé d'une bonne dose d'humour et de dynamisme plus de cinquante ans d'histoire publicitaire.



Actualité



Sponsoring. Esprit d'équipe, convivialité, fun et dépassement de soi, telles sont les valeurs que la marque Orangina partage avec les évènements sportifs qu'elle soutient. Ainsi, Orangina est le fournisseur officiel du XV de France et de la Fédération Française de Rugby. Il est également partenaire officiel des équipes de France de Handball masculine et féminine. Il est sponsor des Experts, qui ont remporté, grâce à leur style pétillant, leur quatrième titre mondial en janvier 2011.



Orangina et la femme animale. Depuis toujours Orangina mène une politique de communication originale. En 2007, Orangina crée un univers à travers la campagne des Pin-Up : grâce à une imagerie décalée, les qualités du produit sont concrètement mises en avant. Cette campagne s'articule autour de la signature "naturellement pulpeuse". Des animaux ou plantes anthropomorphiques deviennent les ambassadeurs d'une saga pleine de fraîcheur, de rythme et de sensualité.



Orangina naturellement. En 2010, la marque ose un grand coup médiatique avec une campagne de spots télévisuels, mariant humour et autodérision. Elle adopte la signature "Orangina naturellement". En transformant via un clin d’œil décalé, la boisson en déodorant ou en lessive, la marque réaffirme sa personnalité atypique.


***



Personnellement si je n'aime pas l'Orangina en raison de cette sensation acide, arrière, peu agréable à mon goût, il faut reconnaître a posteriori le lien étroit qui unit hasard, providence et réussite. Dans ce cas précis d'Orangina, pas de perfidie du hasard. Mais une rencontre avec d'un côté un besoin, d'où le repérage de l'autre (Léon Beton), et en face le désir de proposition, (le pharmacien espagnol). Rencontre providentielle, il va sans dire. Quant aux campagnes publicitaires "musclées", toutes les marques n'utilisent pas de manière absolue, ce procédé "charme" en presse et publicité.




S'agissant d'un blog personnel et non professionnel, voici quelques modestes vues de Tosa De Mar, village de Catalogne.











(C) Photo Dominique Hasselmann -  le Monde

Sources : Le grand livre des marques Ed. Cherche Midi






Vous aimerez aussi

Show Comments: OR
      

2 commentaires:

  1. Commentaire de Nessa du 29 avril 2012

    je crois que'orangina rajoute du sucre mais je suis pas sur et la boisson light doit etre à l'aspartame non ? maintenant je pique les boisson bio e mon fils chez macdo et
    quick lol pourrais tu me renvoyer une invitation pour la commuauté aroma ? je retrouve plus le lien dans mes mails :-/ bizzzzz

    RépondreSupprimer
  2. Commentaire de Josiane du 28 avril 2012

    Très très bel article!
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.