Ces renseignements sont relatifs à l'adulte (au-dessus de 17-18 ans) Voir le bébé et l'enfant enrhumés. ...

La grippe

/
1 Comments


Ces renseignements sont relatifs à l'adulte (au-dessus de 17-18 ans)







FICHE La    Grippe


La grippe



La grippe, jadis appelée influenza, est un syndrome infectieux dû à un virus.

Généralement caractérisée par un début brutal, une fatigue générale subite et des syndromes variables situés soit au niveau de l'appareil respiratoire soit au niveau de l'intestin ou de certains nerfs.  

Elle peut se traduire par :

- un catarrhe (rhume de cerveau, bronchite, etc.)

- des signes intestinaux : diarrhée généralement non douloureuse.

- des névralgies diverses : articulaires, vertébrales (fréquence des sciatiques au moment des épidémies grippales).   

On considère habituellement la grippe comme une affection épidémique et contagieuse. Elle est en fait épidémique, due à des influences extérieures, non encore entièrement élucidées, probablement d'ordre cosmo-tellurique à telle enseigne que les syndromes commencent dans le même temps à des centaines de kilomètres les uns des autres. Mais elle semble n'atteindre que les sujets fragiles.   

Le virus rencontré dans les grippes véritables varie selon les époques. Ainsi a-t-on déjà connu le virus asiatique, de Hong-Kong, le virus anglais, la grippe espagnole, le H1N1 ... C'est dire que certaines vaccinations peuvent être inefficaces, ce que de nombreux auteurs ont admis.

Les antibiotiques n'ayant aucune action sur ces virus, ce que nombre de chercheurs ont prouvé, les milieux officiels ont récemment formellement déconseillé l'usage de ces produits dans la grippe. Attitude enfin logique ! Seules exceptions : les personnes âgées et les sujets fragilisés atteints d'infections microbiennes associées (d'où l'importance du diagnostic).

 

TRAITEMENT

Dès le début :   

Repos à la chambre, au lit si besoin.  
 
Diète hydrique de 24 ou 48 heures : bouillons de légumes, jus de fruits fraîchement préparés additionnés d'eau, infusions.   

Grogs SANS ALCOOL avec 1 clou de girofle et un fragment d'écorce de cannelle qu'on laisse bouillir pendant 2 ou 3 minutes à feu doux dans environ 300 ml d'eau.

On laisse macérer une vingtaine de minutes. Le liquide s'étant refroidi, on le réchauffera et on lui adjoindra le jus d'un demi-citron ou d'un citron entier et une cuillerée à soupe de miel.

Boire 2 ou 3 grogs dans la journée. Il est inutile d'y adjoindre du rhum.   

Magnésium : nombreuses marques commercialisées ou encore 20 g de chlorure de magnésium desséché à dissoudre dans un litre d'eau.

Boire un demi-verre de cette solution 2 ou 3 fois par jour pendant 3 à 8 jours (pour les enfants, réduire les doses).
 

Frictions thoraciques avec le mélange suivant :

Camphre 1 g
Chloroforme et essence d'eucalyptus, 5 g de chaque
Essence d'aiguilles de pin 10 g
Moutarde 0.025 g
Glycérine 20 g
Alcool à 90°, quantité suffisante pour un flacon de 90 ml

Frictions matin et soir de la poitrine pendant
8 à 10 jours.

(Pour les jeunes enfants, étendre de 5 à 10
volumes d'eau).

Désinfection des fosses nasales, 2 à 4 fois par jour, à l'aide d'un des nombreux produits balsamiques vendus en pharmacie.

Pour les bébés enrhumés : nettoyage fréquent des narines avec un tampon imbibé d'eau légèrement salée.  

En cas de "grippe intestinale", ajouter du charbon. Il en existe des quantités de présentations en comprimés, cachets ou granulés. 

  

Sur le plan de l'hygiène : 

Une méthode très ancienne :

Faire bouillir des feuilles d'eucalyptus dont les vapeurs se dégageront dans la chambre  : pulvérisation dans l'atmosphère, sur l'oreiller et les mouchoirs d'un mélange d'huiles essentielles connu sous le nom d'ASEPTAROME avec un spray nasal décongestionnant.

Le repos, la diète hydrique, les grogs seront généralement limités à 2 ou 3 jours.

L'absorption de magnésium devra être poursuivie pendant 10 à 5 jours, les frictions thoraciques 5 à 10 jours.

Ce traitement suffit habituellement à guérir un état grippal, même accompagné d'une forte température, en 3 à 5 jours.

Certains cas pourront nécessiter des soins plus prolongés. Préventivement : on se souviendra de la valeur protectrice des essences aromatiques et du magnésium.

Au cas où le syndrome grippal aurait été traité par des produits chimiques de synthèse ou des antibiotiques, ces traitements étant parfois mal supportés et entraînant alors un certain état de fatigue, on se gardera de prendre un quelconque fortifiant.

Outre une alimentation équilibrée, des compléments énergétiques naturels comme le germe de blé ou le pollen, des produits de base de magnésium, d'acide phosphorique, de cola .... pourront être indiqués.

Un traitement végétal à visées protectrices et désintoxiquantes sera toujours entrepris. Par exemple :


  1) - D'une part, une solution à base de teintures de plantes :



 
Cynara (feuilles d'artichaut)
De chacune quantité égale
pour un flacon de 60 ml
Equisetum arvense (prêle)
Ribes nigrum (feuilles de cassis)


2) - Et d'autre
Virus de la grippe, Internet


part, un mélange comportant :
Huiles essentielles
de thym et de chaque
de romarin 0.75 g
de cyprès et de chaque
de niaouli 1 g

alcool à 90°, quantité suffisante pour
un flacon de 60 ML

25 gouttes de chaque flacon, soit 50 gouttes
au total, dans 3/4 de verre d'eau tiède à boire
une dizaine de minutes avant les 3 repas.
 

N.B. De nombreuses essences (cannelle, aiguilles de pin, thym, citron...) ont des effets très marqués sur cette affection et les malades traités par les essences pour des maladies très diverses, généralement traversent l'hiver sans aucun problème.


Vous aimerez aussi

Show Comments: OR
      

1 commentaire:

  1. Nessa
    le05/01/2011 à 08h24

    BEL ARTICLE!!!!!! je n'ai pas encore récupéré entièrement mon bras mais ça va un peu mieux....bisous !

    RépondreSupprimer

Le petit garçon malade
ne veut plus regarder les images,
il ferme ses yeux las;
il laisse ses mains chaudes
traîner sur le drap.

Sa mère ouvre la fenêtre
et le rideau blanc se balance
sur la rue, ce soir de mai.
Il entend jouer les autres
qui sautent à cloche-pied
en criant sur le trottoir.
Alors il tourne la tête
et pleure en silence
dans don petit bras plié.